Accueil / Technique / Dossier / Pamplemousse: un marché mondial en quête de qualité
Pamplemousse: un marché mondial en quête de qualité

Pamplemousse: un marché mondial en quête de qualité

Le Pamplemousse entre un marché mondial difficile et une quête de qualité.

Le pamplemousse de Floride, considéré comme le meilleur de sa catégorie dans de nombreux pays, est toujours disponible. Cependant, à l’échelle mondiale, les négociants déplorent que le volume total de la production diminue progressivement chaque année, principalement en raison du verdissement des agrumes et des conditions climatiques. La plupart des pamplemousses actuellement sur le marché proviennent d’Israël, de Turquie et d’Espagne, où la superficie est en expansion.

USA : La saison du pamplemousse de Floride dure plus longtemps

Même maintenant que la saison des pamplemousses de Floride est sur le point de se terminer, il reste encore des produits disponibles. « Comme à peu près à la même époque l’an dernier, l’offre est relativement importante. Cette année, nous réussissons même à continuer quelques semaines de plus. Le seul problème, c’est que les tailles ont été un peu décevantes », explique un trader. Actuellement, toutes les zones de culture en Floride sont en production. Sur le marché intérieur, le principal concurrent est le Texas. Sur le plan international, ce rôle est joué par la Turquie et Israël.

L’offre importante s’accompagne d’une forte demande, tant sur le marché intérieur que sur le marché d’exportation. « La période d’exportation est pratiquement terminée, donc plus de pamplemousses sont maintenant vendus sur le marché intérieur. Cela pourrait conduire à une pression croissante sur les prix dans les semaines à venir. » L’opérateur ajoute que « jusqu’à présent, le secteur a réussi à maintenir un bon équilibre entre l’offre et la demande sur les marchés ». Le fait que les choses se passent bien sur le marché des pamplemousses est une bonne nouvelle, car la consommation est en baisse.

L’écologisation des agrumes représente une menace de taille pour le secteur. « Il est difficile de cultiver une culture rentable à cause de cette maladie. Nous dépensons deux fois plus d’argent pour l’équipement de protection et nous avons deux fois moins de volumes à traiter. Il y a eu quelques développements, mais il n’y a pas encore de véritable solution. De nouvelles variétés plus résistantes devraient bientôt être disponibles ; néanmoins, de nombreux cultivateurs refusent de les planter avant qu’elles ne s’avèrent fiables. » La liste comprend les variétés Summer Gold, Foster Pink et Pummelette.

Israël : La concurrence sud-africaine complique les choses

La saison israélienne du pamplemousse a connu un début difficile, avec une forte concurrence de l’Afrique du Sud. Les Sud-Africains exportaient tellement de pamplemousses que la Chine et l’Europe ont cessé d’importer des produits israéliens. En Israël, les entrepôts frigorifiques étaient pleins et les prix sont tombés à 16 USD pour une boîte de 15 kg. Les producteurs israéliens ont même émis des doutes quant à savoir s’ils devaient récolter leurs fruits ou attendre que les prix augmentent.

Début 2019, la saison d’exportation des pamplemousses sud-africains a pris fin. Depuis lors, la demande de produits israéliens a augmenté. Outre l’Europe et la Chine, les fruits sont principalement exportés vers Hong Kong et Singapour. Les prix oscillent entre 22 et 23 USD pour une boîte de 15 kg. La variété israélienne la plus populaire est le pamplemousse Sunrise, qui représente 30 à 35 % des exportations totales. La saison devrait durer au moins jusqu’à la fin du mois d’avril et se terminer à la fin du mois de mai.

Espagne : La baisse des volumes n’entraîne pas la hausse des prix prévue 

Jusqu’à présent, 65 % de la production espagnole totale a été récoltée. Cela signifie que le pic de la saison est terminé. La production est inférieure d’environ 20 % à celle de l’an dernier, mais les prix ont augmenté moins que prévu. Les tailles sont plus petites cette année en raison du manque de précipitations. La concurrence turque est également plus forte cette année, en particulier dans les pays d’Europe de l’Est. Selon un négociant, la Turquie tente de prolonger la saison du pamplemousse et il devient de plus en plus difficile de maintenir des prix élevés.

La variété la plus cultivée en Espagne est le rubis étoilé, avec d’autres variétés rouges. Les variétés blanches deviennent de plus en plus rares et sont maintenant difficiles à trouver. Dès la fin de la saison espagnole, la plupart des négociants se tournent vers les importations en provenance d’Afrique du Sud.

Pays-Bas : Les conséquences de l’ouragan Irma continuent d’affecter l’approvisionnement en pamplemousse de Floride 

Le pamplemousse de Floride est toujours reconnu dans le secteur européen de l’importation comme étant le meilleur. Le gros problème est que l’offre est de plus en plus limitée. Alors qu’il y a plus de 20 ans, l’Etat était encore en mesure de fournir 60 millions de caisses de pamplemousses, l’année dernière, le volume total était de 3,5 millions de caisses. Le verdissement des agrumes a laissé sa marque ces dernières années, mais l’année dernière, les producteurs ont également souffert des conséquences de l’ouragan Irma, ce qui signifie qu’il n’y a guère eu d’expéditions de grandes tailles en Europe.

En ce moment, il y a encore un peu de pamplemousse de Floride. Les dernières arrivées sont attendues en semaine 12. Les prix pour les tailles 48/56 s’élèvent à environ 23 à 27 euros pour la variété Star Ruby, tandis que le prix du Ruby Red est d’environ un euro inférieur. Pour la variété blanche, le prix s’élève à 22,50 / 23,50 Euro (15 kg). Selon les importateurs, les ventes vont bien et ils ont même enregistré une hausse cette semaine. Pour l’année prochaine, les producteurs espèrent qu’il y aura plus de grandes tailles disponibles, car elles sont très demandées en Europe de l’Est.

En Europe, la France est le premier acheteur de pamplemousse de Floride, suivie de près par les Pays-Bas, la Belgique et les pays scandinaves. Outre la Floride, il existe actuellement un certain approvisionnement en pamplemousse en provenance des pays producteurs méditerranéens, comme l’Espagne et la Turquie. L’offre espagnole en particulier est en hausse. L’offre en provenance de ces pays est suffisamment importante, ce qui se traduit par des prix de 10 à 12 euros pour 15 kilos.

France : Pénurie de pamplemousses de bonne qualité 

Il y a une légère pénurie sur le marché français. « Il n’y a presque plus de production turque sur le marché, mais il y a encore du pamplemousse espagnol, israélien et de Floride », explique un négociant. Les différences de prix entre ces origines sont importantes. « Le prix du pamplemousse espagnol, par exemple, varie entre 10 et 11 € pour une boîte de 48 pièces. Le pamplemousse israélien est beaucoup plus cher et se vend environ 16 €. La Floride arrive en tête du classement, avec un prix de 25,44 € par boîte. Les supermarchés et les consommateurs sont prêts à payer un prix plus élevé pour le pamplemousse de Floride. Il reste le meilleur pamplemousse du monde et dans un pays gastronomique comme la France, le goût est extrêmement important. Même les petits enfants le trouvent bon. »

Le négociant déplore la baisse annuelle du volume de production du pamplemousse de Floride. « Les arbres souffrent de l’impact des maladies et des conditions climatiques. Quand j’ai commencé dans le commerce des agrumes il y a 18 ans, il y avait 10 exportateurs de pamplemousse de Floride. En raison de la baisse de la production, les volumes sur le marché français ont également fortement baissé. Plus de la moitié du pamplemousse actuellement disponible en France provient d’autres origines et n’est pas aussi savoureux, donc la consommation diminue. Les consommateurs n’achèteront pas ce pamplemousse une seconde fois. »

Italie : Chypre et la Turquie sont des fournisseurs importants 

Le pamplemousse n’est pas un grand produit sur les marchés de gros italiens. Il fait mieux dans le commerce de détail et l’hôtellerie. Un grossiste affirme également qu’il n’y a pas de forte demande de pamplemousse de la part de ses clients. « Pour nous, ce n’est qu’un petit produit. Les fruits sont importés d’Espagne, d’Israël, de Turquie, de Chypre, d’Afrique du Sud et de Floride. Il existe également de petites zones de culture en Sicile. Ces dernières années, la Turquie et Chypre ont pris une part croissante du marché italien. » Le grossiste affirme que le pamplemousse est largement utilisé dans l’industrie de la restauration pour les jus.

Le pamplemousse rose est devenu de plus en plus important ces dernières années, comparé au pamplemousse traditionnel. « En été, nous l’importons d’Afrique du Sud et de Floride, malgré le fait que le fruit américain présente parfois des irrégularités sur la peau. J’ai récemment vendu des pamplemousses espagnols de première qualité, joliment emballés, pour 1 € le kilo. Normalement, les prix autour de cette période sont plus bas. »

Chine : L’offre limitée entraîne des prix élevés 

Il n’y a pas beaucoup de pamplemousse disponible sur le marché chinois. Actuellement, l’offre est faible, ce qui se traduit par un prix plus élevé. La Chine importe actuellement principalement d’Égypte, d’Espagne et d’Israël. De nouveaux lots devraient arriver à partir du mois d’avril, ce qui, à terme, fera baisser quelque peu le prix. De plus, la saison du pomelo chinois est terminée. En raison des tailles décevantes cette saison, l’exportation a été plus difficile. La plupart des pays importateurs préfèrent les petits pomelos, mais ceux cultivés cette année étaient surtout gros. En raison des conditions météorologiques favorables, les pomelos ont été plus gros que prévu.

Allemagne : Résultats instables cette saison 

Jusqu’à présent, le marché allemand des pamplemousses a connu une saison instable : L’offre en provenance de la Floride a laissé beaucoup à désirer cette année, en partie en raison de la faible récolte et de la forte demande des marchés intérieur et canadien. Le prix des produits d’exportation a atteint un niveau record vers la période de Noël, après quoi les prix ont légèrement baissé. Actuellement, la Turquie et l’Espagne dominent le marché allemand, principalement avec la variété Ruby Red. Malgré la récolte modérée en Turquie, les ventes de pamplemousses sur le marché d’Europe occidentale se développent comme prévu, selon un négociant.

Le pamplemousse biologique est également vendu assez rapidement sur le marché allemand. Dans ce segment, l’approvisionnement provient actuellement principalement de Grèce. Le prix du pamplemousse bio grec s’est quelque peu stabilisé ces dernières années ; cependant, les importateurs spécialisés surveillent également Israël, qui se concentre fortement sur les variétés plus sucrées (Sweet), au lieu des variétés grecques amères. L’avantage, cependant, est que les Israéliens commercialisent leurs produits principalement vers Noël, tandis que les Grecs livrent les plus gros volumes plus tard dans la saison.

Afrique du Sud : Récolte dans deux semaines

Il est très tôt dans la saison des pamplemousses d’Afrique du Sud, et les récoltes n’ont pas encore commencé. Dans l’extrême nord du pays, les producteurs pourraient démarrer en deux semaines environ. L’estimation nationale fera l’objet de discussions mardi prochain lors du sommet semestriel sur les agrumes. Les producteurs du Nord ont remarqué que la taille semble meilleure, plus près des exigences du marché et de l’espoir d’un chevauchement plus harmonieux entre l’hémisphère Nord et l’hémisphère Sud. Les premiers pamplemousses sud-africains arrivent sur le marché vers la mi-avril.

« Nous espérons que l’offre de l’hémisphère Nord ne s’épuisera pas avant que nous n’atteignions le marché, car il faudra alors acheter de l’espace sur les rayons », a déclaré un négociant. Il existe déjà de l’aulne (appelé localement pompelmoes), un fruit de niche pour la consommation locale.

Source: Feshplaza

Regardez aussi

Conduite technique de l’absinthe

Plutôt utilisée en infusion pour parfumer le thé, l’absinthe est cultivée un peu partout au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *