Accueil / Actualités / Oriental : Débat autour de la promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural

Oriental : Débat autour de la promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural

La promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural en débat à l’Oriental.

La promotion de l’employabilité des jeunes en milieu rural est le thème central d’une rencontre organisée, jeudi au Douar Ouled Yahya relevant de la commune de Rislane dans la province de Berkane, par l’Association « Maison familiale rurale Beni Snassen », une structure au service de la formation professionnelle agricole et du développement du territoire.

Intervenant à cette occasion, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a expliqué que cette rencontre s’inscrit dans le sillage du processus d’appui aux initiatives individuelles et collectives d’auto-emploi en milieu rural.

Il a salué dans ce sens les efforts louables déployés par les différentes parties concernées dans la droite ligne des orientations éclairées de SM le Roi Mohammed VI au sujet de la nécessité de mettre à profit les acquis du développement agricole et rural afin d’en faire un véritable pourvoyeur d’emplois productifs et durables.

L’objectif étant d’améliorer les conditions de vie et d’établissement en milieu rural et de favoriser l’émergence d’une classe moyenne agricole qui servira de levier de développement socio-économique local, a-t-il poursuivi.

La rencontre a été rehaussée par le lancement d’un programme de formation ciblant le développement des filières agricoles dans les montagnes de Beni Snassen (province de Berkane) au titre de l’année 2019-2020 et qui profitera aux jeunes de cette région et ce, dans le cadre d’une approche participative et une prise en compte du genre via l’intégration des femmes rurales et des jeunes dans ce projet éducatif prometteur.

Selon M. Sadiki, les cinq axes de formation retenus dans ce programme, à savoir les arbres fruitiers, les viandes rouges et caprins, l’apiculture, les plantes aromatiques et médicinale et le tourisme de montagne, reflètent une prise de conscience de ses initiateurs des spécificités de la région et des besoins du marché de travail.

Cette initiative pionnière fait partie des efforts et actions engagés pour le développement du monde rural au niveau national, a-t-il encore ajouté, mettant l’accent dans ce sens sur les solutions offertes aux jeunes du milieu rural, notamment ceux en difficulté d’intégration professionnelle, par le billet de programmes de formation et de transfert de compétences techniques et managériales afin de favoriser leur intégration dans le marché du travail et dans leur environnement socio-économique.

Quelque 250 jeunes (hommes et femmes) relevant de dix collectivités territoriales de la province de Berkane vont bénéficier de cette expérience et de cette formation qui touchent différentes spécialités, dans le but de faciliter leur accès au marché du travail à travers la création d’entreprises et coopératives agricoles, ou encore en leur permettant de poursuivre leurs études dans des spécialités pointues, a fait remarquer le responsable du ministère de l’Agriculture.

Le président de l’Association « Maison familiale rurale Beni Snassen », Mohamed Kadiri, a indiqué, quant à lui, que l’association, active en milieu rural depuis 2010, donne une deuxième chance aux jeunes de 15 à 35 ans qui ont quitté les bancs de l’école avant d’obtenir un diplôme en leur dispensant des formations dans des métiers liés notamment à l’agriculture.

« Notre objectif est d’assurer la formation théorique et pratique, la qualification et l’accompagnement de ces jeunes pour qu’ils puissent monter leurs propres projets, améliorer leur revenu et leur condition de vie, et contribuer au développement local », a-t-il fait savoir dans une déclaration à la MAP, notant que plusieurs partenaires publics et privés participent à la concrétisation de cet objectif.

A l’issue de cette rencontre, il a été procédé à la signature d’une convention de partenariat et à la remise de diplômes aux nouveaux lauréats qui ont hautement salué cette initiative de l’Association et son impact sur leur intégration socio-économique.

Regardez aussi

France : Lancement prochain de l’observatoire de l’artificialisation des sols

L’État a demandé à trois établissements publics, Cerema, IGN et IRSTEA, de travailler en synergie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *