la référence de l’agriculture
Accueil / Cahier Technique / Optimisation de la conduite de la carotte
Optimisation de la conduite de la carotte
La carotte est l’un des légumes les plus consommés au Maroc - (ph:DR)

Optimisation de la conduite de la carotte

Les techniques culturales de la carotte de A à Z.

La carotte est l’un des légumes les plus consommés au Maroc. Elle couvre une superficie totale estimée à 9.000 ha, répartie partout dans le pays et tout au long de l’année. La culture de la carotte s’est améliorée grâce à un progrès dans la protection phytosanitaire, la mécanisation de la conduite et les techniques de production.

La carotte, une large gamme de variétés: Il existe actuellement sur le marché une large gamme de variétés qui permettent aux producteurs d’assurer une production continue tout au long de l’année. Les principales variétés utilisées au Maroc sont la Nantaise améliorée, Racelido, Racedalbon, Nandor, Favor et Ivor. La variété choisie dépend des différents types de sol et de climats afin de prévenir les risques d’incidents climatiques pour la culture. Sur le marché, le consommateur demande des variétés de couleur orange vive avec l’absence de poils, ce qui incite l’utilisation du matériel végétal hybride (Navajo, Flame et Neptune).

La préparation du sol: La réussite de la campagne repose en grande partie sur le choix du terrain et la préparation du sol. Le terrain doit être labouré en profondeur, roulé puis modelé en cuvettes, en culture irriguée ou nivelé à plat en culture en bour, afin d’obtenir une structure homogène. Il est recommandé de ne pas multiplier les passages pour ne pas compacter le terrain.

Le semis des graines: Le producteur doit également veiller sur le semis des graines avec une homogénéité en calibre. En irrigué, le semis est effectué en lignes rapprochées. En bour, le semis est en bandes écartées de 0,7 à 0,8 m. Il faut éviter les périodes très froides ou pluvieuses (Décembre-Janvier) pour l’installation de la culture afin d’éviter la montée à graines (vernalisation) et la production de semences.

L’irrigation de la carotte: Les apports d’eau sont indispensables pour la production de carotte. L’irrigation goutte à goutte présente un grand intérêt. Elle est réalisée en fonction des différents stades de développement de la carotte. Du semis au levée, des petits apports d’eau sont répétées et importants pour une bonne germination et une levée rapide et homogène. Après la levée, le sol doit toujours être à sa capacité au champ. Tout déficit hydrique est suivi d’une perte de rendement.

La fertilisation de la carotte: Avant toute nouvelle installation de carotte, il est nécessaire de réaliser des analyses de sol pour une estimation précise des différents éléments présents dans le sol. Un apport de fumure de fond est conseillé sur sol pauvre. On apporte également 80 kg N/ha + 100 kg P2O5/ha + 250 kgK2O/ha. En couverture, on apporte 20 kg N/ha + 40 kg K2O/ha au stade 4ème-5ème feuille et 40 kg K2O/ha au stade début grossissement des racines.

Le désherbage de la carotte: La culture est sensible à toute présence d’adventice en début de culture. Les mauvaises herbes (cuscute), les pucerons, les nématodes et la mineuse sont les ennemis les plus redoutables de la culture. Un passage avec un désherbeur thermique ou un 1 à 2 passages de désherbage manuel des rangs en fonction de l’envahissement de la parcelle est recommandé pour l’élimination des mauvais herbes.

Avec legume-fruit-maroc.com

Regardez aussi

Pomme de terre: Les stratégies de lutte au Maroc

Pomme de terre: Les stratégies de lutte au Maroc

Les différentes stratégies de lutte pour la culture de la pomme de terre au Maroc. Avec …

Chargement...