Accueil / Actu Entreprises / OCP et Université Polytechnique Mohammed VI : Des capteurs connectés pour piloter l’irrigation

OCP et Université Polytechnique Mohammed VI : Des capteurs connectés pour piloter l’irrigation

La business Unit de l’OCP incubé à l’UM6P de Benguerir vise à équiper ses collaborateurs de capteurs connectés pour mieux contrôler l’irrigation.

La business Unit, Agri Edge créée par l’OCP en incubation à l’Université Mohammed VI Polytechnique, est une plateforme de services liés à l’agriculture de précision. Elle se compose d’une dizaine de jeunes ingénieurs agronomes, géomaticiens et experts en irrigation de précision, rapporte Leseco.ma.

Créée il y a à peine un an, l’équipe Agri Edge a déjà développé un système de pilotage de l’irrigation qui permettra à la fois de réduire les coûts de production pour l’agriculteur, d’optimiser les quantités d’eau utilisées pour l’irrigation, et à grande échelle, de réduire le stress hydrique sur les nappes souterraines. Ce projet-pilote a été présenté à la presse Jeudi dernier.

Les capteurs, directement implantés dans les parcelles choisies, permettent d’enregistrer des données clés, qui sont ensuite retranscrites sur l’application disponible sur le téléphone du client. Grâce à ces informations connues en temps réel, l’agriculteur peut rapidement prendre les bonnes décisions avec l’appui des recommandations de l’équipe Agri Edge. Celles-ci concernent entre autres : l’endroit, le moment et la durée nécessaire d’irrigation, précise Manal Khaldi, Precision Irrigation Analyst de l’équipe d’Agri Edge.

Un test pilote a été lancé il y a quelques mois chez un agriculteur dans la région de Rhamna, signale Leseco.ma. «La première étape a notamment consisté à diagnostiquer le sol, l’eau et le type de culture à travers des prélèvements et échantillons qui ont été minutieusement examinés dans les laboratoires de l’Université Mohammed VI avec parfois l’aide d’experts. Tandis que, dans la seconde étape, nous avons mesuré les besoins en eau, les tensions de l’eau et fait le bilan hydrique avant de décider du nombre et des meilleurs emplacements des capteurs», explique Manal Khaldi.

Le dispositif mis en place a permis d’économiser déjà 15% d’eau , pour le plus grand bonheur d’Elayani Abdelghani, tout premier agriculteur digital du Maroc. «Notre objectif est de doubler cette économie d’eau pour la porter à 30%. Nous y travaillons et sommes persuadés que ce sera possible à moyen terme», déclare Fayçal Sahbaoui, coordinateur d’Agri Edge.

Pour éclairer encore plus l’idée du projet, Fayçal Sahbaoui et son équipe ainsi que des experts et des porteurs de projets innovants dans l’agriculture de précision, se donnent rendez-vous pour la première édition des Agri Analytic Days les 23, 24 et 25 avril prochain à l’Université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir.

Regardez aussi

SIAM 2019: Coopération Maroc Suisse et dialogue sur l’agriculture durable

Le Maroc et la Suisse consolident leur coopération dans les systèmes alimentaires durables. Le Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *