Accueil / Actualités / Actu internationales / Des tomates sans pépins et des fraises plus sucrées bientôt disponibles

Des tomates sans pépins et des fraises plus sucrées bientôt disponibles

De nouveaux fruits seront bientôt disponibles sur le marché.

Monsanto ainsi que des chercheurs de part le monde s’apprêtent à produire de nouveaux fruits par les techniques de modification génétique.

Alors que les chercheurs ont déjà produit des plantes avec des traits spécifiques grâce à des techniques de sélection traditionnelles, les experts disent que de nouvelles technologies comme l’outil d’édition de gènes Crispr-Cas9 pourraient être utilisées pour apporter des changements plus rapidement et plus efficacement.

Il pourrait potentiellement ouvrir la porte à une nouvelle gamme de fruits et légumes qui ont l’air, le goût et la sensation très différents de ceux auxquels nous sommes habitués.

La société de biotechnologie Monsanto a investi dans une nouvelle société d’édition de gènes appelée Pairwise qui aurait des objectifs tels que des fraises au goût plus sucré.

Par ailleurs, des scientifiques japonais ont utilisé cette technique pour produire des tomates sans pépins.

Une autre équipe utilise Crispr pour modifier l’architecture des branches des plants de tomates et l’espacement des fruits.

L’édition de gènes est déjà utilisée par les scientifiques pour changer les caractéristiques de la nourriture.

Des études ont abouti à la création de champignons qui ne brunissent pas, tandis qu’une équipe en Espagne a utilisé cette approche pour essayer de produire du blé qui peut être mangé par des personnes atteintes de la maladie coeliaque (intolérance au gluten).

D’autres encore envisagent d’utiliser l’édition de gènes pour donner aux cultures une résistance à des problèmes environnementaux ou pathogènes particuliers.

Regardez aussi

Un opérateur mondial de transport maritime lance une escale à Dakhla, les agriculteurs espagnols en colère

Un opérateur mondial de transport maritime lance une escale au port de Dakhla, les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *