Accueil / Actualités / Actu internationales / Nouveau cycle mondial de recensements agricoles 2016
Nouveau cycle mondial de recensements agricoles 2016

Nouveau cycle mondial de recensements agricoles 2016

En vue de recueillir des données et statistiques fiables sur l’agriculture mondiale, pour 2016, un nouveau cycle de recensements agricoles qui seront effectués au niveau national sous l’égide des pays membres de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sont mis en place.

Précédent recensement 2006 – 2015

Le recensement agricole 2006 – 2015 a été marqué selon l’agence onusienne par un nouveau record du nombre de pays qui ont procédé à ce type de recensement, à savoir 135 au total à ce jour.

Par ailleurs, le chef de l’équipe de recensement agricole de l’organisation précise que l’assistance technique apportée à de très nombreux pays par la FAO, et notamment ceux dont la capacité statistique est limitée, continuera son soutien aux Etats membres pour l’organisation de leurs recensements agricoles en ligne ce, grâce aux nouvelles directives.

Les nouvelles Directives pour le recensement 2016 – 2025

La FAO a fait connaître mardi dernier, les nouvelles directives qui permettront aux gouvernements de réaliser les recensements agricoles.

Selon les pays, selon les besoins, selon les expériences et les leçons des dernières décennies, ces directives visent surtout à respecter les nouvelles lignes directrices du programme coordonné de recensement mondial de l’agriculture de la FAO qui couvre la période 2016 à 2025. Ce programme de recensement et pour la première fois, s’intéresse aux activités de pêche de capture, l’aquaculture étant déjà comprise et aux émissions de gaz à effet de serre et émissions d’ammoniac qui sont issues des activités agricoles.

Les directives visent aussi à obtenir des pays membres, des résultats harmonisés au niveau du plan international, ce qui permettra à certains pays d’évaluer et comparer leurs performances. Elles doivent répondre aux exigences des pays développés et en développement et pour cela, des méthodes, des outils innovants ont été mis en place pour offrir une base de travail qui permettra un bon déroulement du programme de recensement et d’enquête intégrée pour collecter au mieux les données et aussi pour prendre des décisions stratégiques en connaissance de cause.

Les recensements considèrent, la structure du secteur agricole, le nombre et la taille des exploitations, l’utilisation des terres, les superficies cultivées, l’intensité des cultures, les installations d’irrigation, l’utilisation des intrants agricoles, le cheptel, les données démographiques sur les agriculteurs et l’emploi, et toutes ces données doivent être consignées dans un rapport précis.

Les préconisations des directives de la FAO

Les directives de la FAO préconisent une utilisation intensive des technologies de l’information et de la communication dans toutes ces opérations de recensement.

Aussi, pour la mise en oeuvre de politiques efficaces fondées sur des données fiables en vue de favoriser le développement agricole et rural, soit, pour des recensements agricoles fiables qui doivent assurer l’accès à la terre, améliorer la sécurité alimentaire, réduire les impacts négatifs, tous les outils possibles en vue de collecter des données réelles doivent être utilisés.

Les données sont essentielles pour le secteur privé, elles permettront les bonnes décisions dans les investissements dans l’agroalimentaire.

Regardez aussi

Oriental : Débat autour de la promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural

La promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural en débat à l’Oriental. La promotion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *