Accueil / Actualités / Actu internationales / Myrtilles: Meilleurs rendements en culture hydroponique

Myrtilles: Meilleurs rendements en culture hydroponique

Augmentation de 50% du rendement de myrtilles avec la culture hydroponique.

La culture hydroponique de myrtilles atteint des rendements 50% plus élevés au cours de la première année de production par rapport au même produit cultivé dans le sol. 

Cette augmentation de la production au cours de la première année permet à l’agriculteur d’entrer sur le marché précocement et ainsi obtenir une rentabilité plus élevée.

Au cours de la première année de production en culture hydroponique, le myrtillier atteint 15 000 kg / ha contre un maximum de 10 000 kg / ha en plein champ. Cette production augmente à 20 000 kg / ha en deuxième année au lieu de 15 000 kg / ha puis à 20 000 kg / ha contre 18 000 kg / ha en troisième année.

Les principaux facteurs influençant la réussite de la culture hydroponique sont la fréquence de l’irrigation, qui varie en fonction des conditions climatiques, du système d’irrigation, de la qualité de l’eau et de la conductivité. En plus du pH du substrat, de la fertilisation et l’utilisation du désherbage, essentiel dans les zones très pluvieuses.

La culture hydroponique présente des avantages par rapport au sol car elle permet de commercialiser une récolte suffisante au cours de la première année, ce qui présente un net avantage pour les producteurs. Il convient également de noter qu’avec les techniques hydroponiques, la superficie de plantation est réduite et que le nombre de plantes par unité de surface augmente.

De plus, les techniques hydroponiques sont idéales dans les régions où les sols sont lourds et basiques. Les substrats fournissent une capacité d’aération élevée et un drainage parfait qui favorisent le bon développement des racines. Les récipients spéciaux conçus pour la culture de myrtilles permettent d’obtenir une bonne croissance de la plante d’autant plus qu’il s’agit d’une culture très sensible à l’humidité excessive.

À cet égard, le directeur commercial du groupe Hortofruticultura Projar, Alvaro Villalba, explique que le système racinaire de la plante se développe plus rapidement avec cette technique, tout en assurant une production plus homogène et un meilleur contrôle des paramètres.

Avec interempresas.net

Regardez aussi

Des bananes cultivées sans terre ?

Des bananes cultivées sans terre pour lutter contre la maladie de Panama. La maladie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *