Accueil / L'invité / MORECO: La start-up marocaine oeuvre pour une agriculture verte
MORECO: La start-up marocaine oeuvre pour une agriculture verte
MORECO est une start-up en faveur d'une agriculture verte - (ph:DR)

MORECO: La start-up marocaine oeuvre pour une agriculture verte

Interview de Kasim Chihabi, PDG de MORECO.

MORECO: La start-up marocaine oeuvre pour une agriculture verte
Kasim Chihabi, PDG de MORECO.

MORECO est une société belge, spécialisée dans la production et le développement de produits Bio-révolutionnaires pour l’homme, les animaux et l’agriculture. MORECO a pour principe: 1 Monde, 1 Santé! Les produits de MORECO sont développés par le professeur émérite Dirk VD. B., réputé pour l’invention de l‘O.S.A (Acide OrthoSilicique). Il est également titulaire de plusieurs brevets internationaux et compte plus de 250 publications évaluées spécialisées. MORECO a commencé la commercialisation de ces produits à Casablanca en 2016.

M.B.S: Comment avez-vous décidé de vous installer au Maroc ?

Kasim Chihabi: Lorsque le Professeur Dirk V.D.B. et son équipe sont arrivés au Maroc, en avril 2014, il y avait peu d’informations sur le Silicium. On sait peu de choses sur ce minéral et seule une recherche menée par l’INRA a permis de dévoiler que les plantes étaient capables d’absorber le Silicium du sol sous la forme d’Acide Orthosilicique – Si(OH)4. Il est aussi précisé que cet acide serait impliqué dans de multiples aspects structuraux et dynamiques de la vie végétale. Face à ce constat, l’équipe MORECO s’est fixée pour mission, avec détermination, de prouver que le silicium représente beaucoup plus. Il serait la solution durable aux nombreux problèmes auxquels font face l’agriculture conventionnelle au Maroc.

MORECO: La start-up marocaine oeuvre pour une agriculture verte
Blé sans Orthagrow Silicium

M.B.S: Quelle est la situation actuelle ? Êtes vous arrivés à des résultats probants ?

Kasim Chihabi: Après plus de 2 ans de travail acharné, de dévouement et de nombreux essais, l’intégration du Silicium dans les pratiques agricoles est devenue une réalité.

Des champs de blé de Skhour Rhamna, en passant par les cultures de tomates dans le Biougra, aux terres cultivées irriguées de Fès Louata jusqu’aux champs

MORECO: La start-up marocaine oeuvre pour une agriculture verte
Blé avec Orthagrow Silicium

de fraises à Laarache, les avantages du Silicium ont été à chaque fois clairement démontrés.

Avec une année de récolte dramatique au Maroc, caractérisée par le manque de précipitations et une diminution de la production des trois principales céréales de 70 %, nous pensons qu’une nouvelle méthode de culture s’impose d’urgence.

MORECO: La start-up marocaine oeuvre pour une agriculture verte
Pommier sans Orthagrow Silicium

M.B.S: Quel changement apporterait l’apport en Silicium ?

Kasim Chihabi: Il est vrai que l’un des principaux problèmes est le stress qui provoque la sécheresse. C’est une préoccupation croissante en raison de son impact sur la production des cultures annuelles.

Les botanistes sont d’accord en général sur l’effet positif de l’application du Silicium.

MORECO: La start-up marocaine oeuvre pour une agriculture verte
Pommier avec Orthagrow Silicium

Nous assistons actuellement à une carence en Silicium dans le sol qui constitue un facteur limitatif important pour la production de cultures.

Le Silicium peut améliorer la fertilité des sols, améliorer les propriétés physiques des sols, améliorer la résistance aux maladies et aux insectes, augmenter la photosynthèse, réglementer l’évapotranspiration, accroître la tolérance à des éléments toxiques et réduire les dommages causés par le gel.

M.B.S: Alors comment se fait-il que de nombreux agriculteurs accordent peu d’attention à cet élément? Et comment se fait-il que certaines personnes refusent encore l’importance de l’utilisation du Silicium en agriculture?

MORECO: La start-up marocaine oeuvre pour une agriculture verte
Tomates sans Orthagrow Silicium

Kasim Chihabi: Probablement parce qu’il n’est pas inclus dans la liste d’éléments considérés généralement comme essentiels ou bien, parce que les nombreux effets bénéfiques n’ont pas été observés assez clairement.

Les essais sur le terrain effectués par MORECO sur différentes cultures ont révélé que le Silicium est un facteur économique. L’environnement devient plus sain, ce qui signifie moins d’utilisation d’engrais chimiques et de pesticides ou pseudo bio-pesticides. Aussi, lorsqu’il est ajouté au sol, les plantes montrent une amélioration de la croissance et des rendements plus élevés. Enfin, il régule les ravageurs et les maladies en particulier les insectes qui sont nuisibles aux cultures.

En effet, nous avons constaté sur le terrain que les graminées fertilisées par le Silicium étaient moins

MORECO: La start-up marocaine oeuvre pour une agriculture verte
Tomates avec Orthagrow Silicium

susceptibles d’être mangées par les animaux en pâturage que celles non fertilisés. Il est probable que les feuilles contenant du Silicium sont plus difficiles à brouter.

Lors d’un séminaire à Agadir en Novembre 2015 chaque agriculteur MORECO a invité à adopter l’agriculture verte et d’éviter l’utilisation de pesticides chimiques et d’engrais inorganiques. Il est encore temps de passer à un plan écologique et environnemental, à un système basé sur l’utilisation du Silicium pour préserver notre planète.

M.B.S : Pensez-vous que le passage à une agriculture « verte » soit le seul défi ?

Kasim Chihabi: Non, pas seulement. Par exemple, le Maroc est un pays fortement tributaire des importations, consommant trois fois plus de céréales importées que la moyenne mondiale. La politique actuelle encourage les agriculteurs à produire des cultures pour l’exportation plutôt que des cultures pour son autosuffisance. Peut-être qu’une partie de la solution réside dans le Plan Maroc Vert, mis en place en 2008, et dont l’approche est celle d’une agriculture globale et durable. MORECO s’inscrit dans cette vision, et vise à devenir un partenaire fiable pour le secteur agricole marocain. A cet effet, notre entreprise a réalisé des gros efforts pour une coopération à long terme avec ses clients pour obtenir des résultats encore meilleurs. Il a non seulement introduit le Silicium dans le paysage agricole marocain, mais en même temps, une véritable culture de partenariat. L’agriculture ne concerne pas seulement les plantes, les terres ou l’élevage. Il s’agit surtout d’un patrimoine, d’un savoir faire, de l’avenir de la population et de la sécurité alimentaire d’un continent tout entier.

Regardez aussi

ahmed_bentouhami

Ahmed BENTOUHAMI: « l’ONSSA a besoin de prérogatives fortes »

Ahmed BENTOUHAMI: «Il faut modifier nos lois pour renforcer l’efficacité de l’ONSSA». Pour commencer, quel …

Chargement...