Accueil / Actualités / Actu Maroc / Plusieurs mesures en faveur de la campagne agricole 2018-2019

Plusieurs mesures en faveur de la campagne agricole 2018-2019

Panoplie de mesures en faveur du secteur agricole en 2018.

Secteur en vitesse de croisière, l’agriculture dans la Région de Rabat-Salé-Kenitra se projette à pas sûrs à la faveur d’une campagne agricole 2018-2019 démarrée sous de bons auspices marquée par une pluviométrie favorable et d’une panoplie de mesures impliquant les différents acteurs.

Clef de voûte d’une campagne agricole réussie, les conditions climatiques se sont rangées du côté des agriculteurs grâce à un cumul pluviométrique atteignant 282 mm au 17 décembre, contre 91 mm à la même date de la campagne précédente permettant un rythme de semis soutenable.

Corroborant la tendance, le taux de réalisation du programme des emblavements s’est situé à la même date à 94% avec une superficie semée de 623.998 hectares (Ha) dont 482.500 Ha de céréales d’automne (97% du programme), contre 465.153 ha à la même date de la campagne précédente (356.905 ha de céréales d’automne), indique la direction régionale d’agriculture notant que les taux de réalisation des programmes d’emblavement des cultures fourragères, la betterave à sucre et les céréales s’affichent respectivement à 107%, 93% et 97%.

Soucieuse d’assurer un bon déroulement de cette campagne agricole, la DRA de Rabat-Salé-Kenitra en concertation avec la Chambre d’agriculture, les professionnels et le Comité de coordination régional ont pris toutes les mesures nécessaires au service des agriculteurs de la région.

Ainsi, un programme a été mis en place portant sur l’emblavement de 500.000 ha en céréales (blé tendre, blé dur, orge), 54.000 Ha de légumineuses alimen‐ taires, 94.000 Ha de fourrages d’automne, 16.000 Ha de betterave à sucre et 3.300 Ha de canne à sucre.

Pour garantir un approvisionnement régulier et adéquat des agriculteurs en semences certifiées des céréales (blé dur, blé tendre, orge) et engrais, il a été procédé à la mobilisation d’un réseau de distribution d’intrants composé de plus de 48 points de vente, dont 17 centres de l’Office national du Conseil Agricole, 4 de l’Office régional de mise en valeur agricole (ORMVA) du Gharb, 2 de la SONACOS et 25 dépositaires agréés partenaires de la SONACOS.

En outre, il est procédé à la mise à la disposition des agriculteurs les quantités suffisantes d’intrants, à savoir, 222.300 x de semences sélectionnées de céréales, avec des prix de vente subventionnés et 240.000 qx d’engrais (175.000 qx d’engrais de fond et 65000 qx d’engrais de couverture).

Ces mesures portent également, selon la même source, sur la sensibilisation des agriculteurs pour la souscription à l’assurance multirisque climatique des céréales, légumineuses et oléagineux, outre l’organisation des campagnes de communication pour l’adoption des techniques adéquates et les analyses du sol, ainsi que l’élaboration d’un programme d’irrigation optimal.

Par ailleurs, la mise en œuvre du programme national de l’économie d’eau d’irrigation (PNEEI) s’est poursuivie à travers la programmation de l’équipement des exploitations en système goutte à goutte, en plus de l’achèvement des travaux de modernisation du réseau d’irrigation pour la reconversion collective en irrigation localisée.

Concernant la réserve des barrages, le remplissage a atteint des taux de 77,3% pour le barrage Idriss 1er, 60,6% pour le barrage d’El Wahda et 98,2% pour le barrage d’El Kansra. En outre, la situation satisfaisante des retenus de ces barrages laisse présager une satisfaction des besoins en eau des cultures installées et celles programmées pour la campagne 2018/2019.

Occupant une place de choix dans le Plan Maroc Vert, les produits de terroir ont fait objet d’un plan d’action physique et financier mis en place par la DRA de Rabat-Salé-Kénitra pour l’appui et l’assistance technique des groupements de ces produits en vue du développement et de la valorisation de ces produits dans des conditions répondant aux normes exigées par la réglementation en vigueur.

C’est dans cet esprit que que le Plan Maroc Vert tend à valoriser et promouvoir les produits de terroir au niveau de la Région en vue d’assurer un développement économique et social, viable et durable au niveau local et régional. Les retombées d’une telle initiative ne peuvent être que positives en termes de création de richesses, de promotion de l’emploi et des revenus de la population dans les zones pauvres et marginales.

La Région Rabat-Salé -Kénitra regorge d’un potentiel riche et varié en produits de terroir, notamment, le miel avec 50% de la production nationale, plus de 17 types du couscous, l’arachide et les plantes aromatiques et médicinales.

Regardez aussi

Fraises: Huleva profite des saisonnières marocaines

Fraises: Huleva profite des saisonnières marocaines selon les médias espagnols. C’est la période de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *