Accueil / Actualités / Actu Maroc / Melkisation de 67.000 hectares de terres collectives dans les périmètres irrigués du Gharb et du Haouz

Melkisation de 67.000 hectares de terres collectives dans les périmètres irrigués du Gharb et du Haouz

Cette opération intervient en application des directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui a appelé à ériger les terres collectives en levier de développement économique et social en milieu rural.

L’opération pilote de Melkisation de 67.000 hectares de terres collectives situées dans les périmètres d’irrigation du Gharb et du Haouz, lancée officiellement mercredi à Rabat, constitue une vraie révolution en termes de célérité et de procédures, a affirmé le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

Il s’agit d’une opération de grande envergure, qui marque la naissance d’une nouvelle dynamique dans l’action de l’Etat et sa volonté de donner un nouvel élan à l’assainissement de la situation juridique des terres collectives en particulier, et du foncier agricole en général », a relevé M. Akhannouch qui présidait, aux côtés du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb le lancement officiel de cette opération.

« Ce que nous vivons est une rupture par rapport au passé de la gestion des terres collectives », a dit le ministre, faisant observer que « cette opération pilote nous a démontré tous les gains que nous pouvons réaliser en prenant à bras le corps cette problématique et, surtout, en unissant nos efforts afin de mettre en oeuvre l’opération de melkisation ».

Il a aussi rappelé que cette opération intervient en application des directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui a appelé à ériger les terres collectives en levier de développement économique et social en milieu rural, précisant que la melkisation de 80% des 67.000 hectares de terres collectives prévus dans le cadre de cette opération pilote a nécessité un travail de traitement de 14 mois, là où auparavant, ce type de procédure nécessitait entre 5 et 7 ans.

Les 20% restant seront traités dans un délai de 3 mois, a-t-il assuré, relevant que cette réduction des délais a été possible grâce à plusieurs facteurs mis en place, particulièrement, la synergie et la coopération rapprochée entre les intervenants notamment les services du ministère de l’Intérieur, les services régionaux du ministère de l’agriculture et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie.

« Aujourd’hui, nous sommes parvenus à trouver un modèle efficace qui peut être déployé au niveau de tous le Royaume », s’est réjoui M. Akhannouch.

Il a en outre rappelé que le Plan Maroc Vert, lancé en 2008 par le Souverain, en tant que Stratégie nationale de développement de l’agriculture marocaine, a fait du foncier agricole un fer de lance.

Pour sa part, M. Boutayeb a souligné que cette opération s’inscrit dans le cadre des Hautes orientations royales visant à faire des terres collectives un levier de développement économique et social.

Il a également relevé que cette opération bénéficiera à près de 31.000 agriculteurs pour les inciter à jouer pleinement leur rôle économique, se félicitant de la parfaite collaboration entre les gouvernements marocain et américain pour la réalisation de cette opération pilote.

M. Boutayeb a exprimé la disposition à enrichir et étendre cette expérience réussie pour qu’elle bénéficie à d’autres agriculteurs, relevant que cette opération est menée selon une procédure innovante.

Prenant la parole à son tour, Stépahnie Miley, chargée d’affaires à l’ambassade des Etats Unis d’Amérique au Maroc s’est félicitée de la collaboration entre les gouvernements marocain et américain dans le cadre du programme compact II et qui a permis la réalisation de cette opération.

Après avoir donné un aperçu sur le deuxième programme de coopération avec Millennium Challenge Corporation (MCC, Compact II), Mme Miley a souligné que l’amélioration de la productivité agricole constitue un levier pour assurer le développement.

De son côté, le Directeur résident de MCC à Rabat Walter Siouffi, a affirmé que cette opération, fruit d’un long processus de collaboration avec le MCC depuis 2013, contribuera au développement de la croissance du secteur agricole.

Le Directeur général de l’Agence Millennium Challenge Accoubnt Morocco (MCA-Morocco) Abdelghni Lakhdar a noté que cette opération est un exemple de projets qui réunissent les ingrédients du succès grâce à une vision claire, évoquant les mesures d’accompagnement de cette opération dont le renforcement des capacités des agriculteurs, l’accès au financement et la création d’activités génératrices de revenus.

L’opération pilote de Melkisation de 67.000 hectares de terres collectives situées dans les périmètres d’irrigation du Gharb et du Haouz s’inscrit dans le cadre du chantier national de melkisation des terres collectives lancé en application des Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI appelant à ériger les terres collectives en levier de développement économique et social et à activer la melkisation, à titre gracieux, au profit des ayants droit des terres collectives situées à l’intérieur des périmètres d’irrigation.

Regardez aussi

La DEPF publie une étude sur les enjeux et les perspectives de développement du secteur agricole marocain

La Direction des Etudes et des Prévisions Financières (DEPF) a publié récemment une étude approfondie sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *