comicom
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Maroc-BAD: un partenariat stratégique de longue date
maroc-afrique-partenariat-alimentation-agriculture

Maroc-BAD: un partenariat stratégique de longue date

Maroc-BAD: un partenariat stratégique de près d’un demi-siècle en faveur de projets d’envergure (Vice-président de la BAD).

Le partenariat entre le Maroc et la Banque africaine de développement (BAD), qui date de près d’un demi-siècle, revêt une importance stratégique et porte sur des projets et chantiers d’envergure dans divers domaines, a souligné le vice-président du Développement régional, de l’intégration régionale et de la prestation de services de la BAD, Khaled Sherif.

“Le Royaume du Maroc est un partenaire stratégique. Notre coopération, que nous sommes décidés à faire prospérer, porte sur différents domaines, notamment celui des grands projets structurants comme le complexe solaire Noor, le renforcement de l’infrastructure ferroviaire, le Plan Maroc Vert et bien d’autres”, a indiqué M. Sherif dans une interview accordée à la MAP, en marge de sa visite de travail au Maroc.

Selon lui, il s’agit également des grandes réformes (l’élargissement de la couverture médicale, le développement du secteur financier), ainsi que de la compréhension de grands enjeux comme les changements climatiques et la transition énergétique.

“Ce sont autant de raisons qui font du Maroc un partenaire stratégique. Notre portefeuille actuel en témoigne avec 33 programmes et projets totalisant plus de 3 milliards de dollars américains d’engagements dans les secteurs de l’énergie, des transports, de l’eau, de l’agriculture et du développement social”, a-t-il noté.

S’agissant des perspectives de développement, M. Sherif a fait savoir que la BAD a adopté, en mars 2017, une nouvelle stratégie d’intervention pour le Maroc sur la période 2017-2021, précisant que cet appui consistera principalement à accompagner le développement durable du tissu industriel marocain, la création d’emplois, notamment pour les jeunes et les femmes, ainsi que l’amélioration de la qualité et de la pérennité de l’emploi en milieu rural.

La Banque continuera de même à favoriser la création d’emplois par le déploiement de projets, le financement des start-up et des TPE, à travers des fonds d’amorçage, ainsi que l’encouragement de l’auto entrepreneuriat, a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, M. Sherif a souligné que le Maroc a toujours placé l’Afrique au cœur de ses priorités, notant que plus de 80% de ses investissements directs étrangers sont destinés au continent.

“SM le Roi Mohammed VI a donné une forte impulsion à la dynamique de coopération Sud-Sud. Ses multiples visites à plusieurs pays de l’Afrique en sont la démonstration. Cela dénote les liens d’amitié entre le Royaume et son continent”, a-t-il dit, saluant le retour du Maroc au sein de l’Union africaine et sa demande d’adhésion à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

“Le Royaume rejoint ainsi sa famille institutionnelle pour prendre part pleinement à l’agenda du développement de l’Afrique et contribuer à asseoir les bases d’une croissance africaine forte, durable et partagée”, a estimé le vice-président, ajoutant que la BAD se félicite de cet ancrage africain du Royaume qui va dans le sens de ses priorités en matière d’intégration régionale.

A cet égard, M. Sherif a indiqué que la BAD agit à plusieurs niveaux, notamment l’identification des différents types de barrières-tarifaires et non tarifaires de nature à ralentir les échanges commerciaux, la mise à disposition des investisseurs marocains des études ciblées qui les éclairent sur les opportunités et complémentarités en matière d’échanges commerciaux, la création d’un climat de confiance entre les banques marocaines et leurs homologues africaines au moment de la concrétisation des transactions commerciales (import-export).

La visite du vice-président du Développement régional, de l’intégration régionale et de la prestation de services de la BAD au Maroc (29 janvier – 02 février) vise à renforcer la coopération entre cette institution financière africaine et le Royaume et à superviser les projets en cours dans le Royaume.

Regardez aussi

Colloque sur l’eau et les enjeux environnementaux à Debou

Colloque sur l’eau et les enjeux environnementaux à Debou

Un colloque sur le thème de l’eau et les enjeux environnementaux à Debou. Un colloque …