Accueil / Technique / Dossier / Fiche des maladies de la betterave

Fiche des maladies de la betterave

Guide des maladies de la betterave 

Au Maroc, la betterave à sucre est une culture d’automne semée en Octobre, Novembre et récoltée en Juin, Juillet. Elle est cultivée sous deux types de climat différents :
– Sub-humide : Gharb, Loukkos, Tanger et Tétouan.
– Semi-aride : Tadla, Doukkala, Moulouya et Haouz.

Dans ce qui suit, nous présenterons les maladies les plus répandues de la betterave à sucre :

Cercosporiose de la betterave

La cercosporiose est provoquée par un champignon, Cercospora beticola. Les pertes peuvent s’élever à 30 %. Le rendement des racines peut être affectéde 1 à 2 points.

Des taches rondes de couleur grise avec une bordure brun-rouges, apparaissant sur la surface du feuillage. Lorsque les conditions sont humides, on distingue des points noirs au centre des taches. Lorsque la maladie progresse, elle peut provoquer le dessèchement des feuilles.

 

Ramulariose de la betterave

La ramulariose est provoquée par un champignon.  Les pertes occasionnées peuvent s’élever à 15 % de la récolte, avec une perte de richesse du rendement des racines de 0,5 points.

En cas d’atteinte, de la fin de l’été à l’automne, on observe des taches de couleur grise avec un liseré sombre. En période humide, de petits coussinets blancs sont visibles, répartis de façons inégale sur les taches, provoqués par la fructification du champignon. Si les conditions sont favorables, avec de l’humidité et de la fraîcheur, les taches peuvent grandir et se rejoindre, occasionnant le dessèchement des feuilles.

Rouille de la betterave

Provoquée par un champignon, Uromyces betae, la rouille attaque les feuilles des plantes. La nuisibilité est assez faible, avec une perte de l’ordre de 10 % du poids des racines maximum.

De petits points orangés apparaissent sur les deux faces des feuilles, de juillet à septembre. Si les conditions sont favorables, les pustules ils peuvent se multiplier, et dessécher les feuilles entièrement.

 

Oïdium de la betterave

L’oïdium de la betterave est causé par un champignon. En cas d’attaque, les pertes peuvent atteindre 15 % de la récolte.

De petites taches blanches apparaîtront en premier lieu sur quelques betteraves. Si les conditions sont favorables, avec un climat humide, le foyer s’étend. Les feuilles se recouvrent alors d’un feutrage blanc-gris cotonneux, avec, au stade le plus avancé, des petits cercles noirs. Ensuite, les feuilles se dessèchent.

Rhizoctone de la betterave

Le rhizoctone brun est provoqué par un champignon, Rhizoctonia solani. Il s’attaque au feuillage et à la racine. Les dégâts peuvent être considérables, avec une destruction totale de la récolte.

En cas d’atteinte, les feuilles flétrissent puis se nécrosent, partiellement ou en totalité. La racine est touchée par une pourriture grise à noire, sèche.

 

Jaunisse virale de la betterave

La jaunisse de la betterave est un virus transmis par les pucerons. La maladie s’attaque aux feuilles. Les pertes, importantes, peuvent atteindre 50% de la récolte.

Les symptômes sont facilement reconnaissables. La maladie, au printemps et en été, apparaît d’abord sur des betteraves isolées, puis le foyer s’étend. Ainsi, la feuille se teinte de jaune entre les nervures, épaissit et devient cassante. On distingue la jaunisse modérée et la jaunisse grave, lorsque des nécroses rouges apparaissent.

Avec wikiagri

Regardez aussi

Les ravageurs responsables de la fumagine sur tomates

Les principales causes de la fumagine sur les plants de tomates et leurs impacts. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *