Accueil / Actualités / Cultures / Lutte contre les pesticides obsolètes et indésirables
Lutte contre les pesticides indésirables et obsolètes
La lutte contre les pesticides obsolètes et dangereux devient un enjeu majeur pour l'agriculture marocaine (ph;polyeco.gr)

Lutte contre les pesticides obsolètes et indésirables

L’Office National de la Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA), dans le cadre du protocole d’entente signé entre CropLife International et le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime fait valoir officiellement, par un communiqué de presse la mise en oeuvre déjà effective depuis le 06 octobre 2015, du programme “CleanFARMS Maroc” qui vise à l’identification des pesticides obsolètes et indésirables qui existent au royaume pour trouver les solutions en vue de les éliminer.

Programme CleanFarms Maroc

CleanFarms Maroc, a pour objectif d’identifier les pesticides obsolètes et indésirables parmi les plus dangereux et, parmi ceux qui présentent, pour les acteurs des secteurs publics et privés, les risques les plus élevés. Cette activité du programme CleanFARMS Maroc s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 1 intitulée : « Elimination et sécurisation des Polluants Organiques Persistants (POPs) et des autres pesticides obsolètes et l’assainissement des sites contaminés par les pesticides » du Projet GCP/MOR/041/GFF co-financé par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM/GEF), le Gouvernement du Maroc, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et CropLife International.

Deux objectifs principaux sont à atteindre :
1- Reprendre l’inventaire réalisé entre 2007 et 2010 pour le réatualiser
2- Etablir des données qui concernent les nouveaux stocks de pesticides obsolètes non inventoriés.

« toutes structures qui détiendraient
des pesticides obsolètes sont
invités à déclarer leurs stocks »

Pour mettre en oeuvre ces objectifs, et pour commencer, les producteurs, les distributeurs et les importateurs d’intrants agricoles, de même que les organisations de producteurs, les grandes exploitations et toutes autres structures qui détiendraient des pesticides obsolètes sont invités à déclarer leurs stocks aux services de la protection des végétaux relevant des directions régionales de l’ONSSA, et ce : avant le 31 décembre 2015.

Outre ce communiqué de presse, une campagne de communication et de sensibilisation va débuter. Par ailleurs, toutes les campagnes de communications à des fins d’informations vont être mises en oeuvre par le biais des moyens possibles, dépliants, affiches, spot radiophonique.

Pour l’heure, pour de plus amples renseignements, voir les sites web de l’ONSSA : www.onssa.gov.ma et de CleanFARMS Maroc : www.cleanFarms.net/morocco.

Regardez aussi

UE: Baisse significative de la production de tomates attendue en 2018

UE: Importante baisse de la production ibérique de tomates en 2018. En 2018, l’organisation européenne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *