[pro_ad_display_adzone id="4804"] comicom
Accueil / Actualités / Actu Maroc / L’OCP invite l’Afrique à Marrakech
L'OCP invite l'Afrique à Marrakech
L'OCP invite l'afrique à Marrakech, plus de 150 entrepreneurs ont découvert la ville ocre (ph:africanleadershipnetwork.com)

L’OCP invite l’Afrique à Marrakech

Le rassemblement annuel de ALN African Leadership Network en partenariat avec l’OCP s’est déroulé pour la première fois au Maroc dans la ville de Marrakech. Le rassemblement sous le thème «Frontières: Définir, Défendre, Défier» s’est tenu entre le 3 et le 7 novembre, regroupant plus de 400 participants comptant parmi eux des investisseurs, entrepreneurs, universitaires, experts, leaders du secteur public ou artistes… Par ailleurs, 150 entreprises leaders de l’Afrique ont été choisies pour participer à cet événement.

Le choix du Maroc pour l’organisation :  un choix stratégique

Le choix du Maroc pour recevoir ce rassemblement annuel n’a pas été fait au hasard, la position géographique stratégique du royaume comme pont entre le continent subsaharien et les pays du pourtour méditerranéen a été l’un des facteurs de choix, de plus, le Maroc dispose d’un réseau très développé de jeunes leaders dans le domaine entrepreneurial, ce qui a conforté la décision d’organiser la réunion à Marrakech.

ALN et les Objectifs Entreprenariaux

Le camerounais Acha Leke, cofondateur du réseau ALN, nous en parle.
Le réseau ALNAfrican Leadership Network”, représente 1500 leaders influents en Afrique et ce à travers 40 pays d’Afrique. Ces représentants sont issus du secteur privé, du gouvernement, et de la société civile, ils ont pour mission de soutenir le leadership, d’entretenir les relations d’affaires, de favoriser l’esprit d’entreprise et d’encourager l’investissement et le commerce intra-africain. Les buts sont aussi de créer des relations entre les leaders africains,  des relations de coopération et de partenariat constructifs entre de jeunes leaders, le tout pour encourager l’entreprenariat et l’entreprise en Afrique et accélérer ainsi le développement dans les pays africains.

En partenariat avec l’OCP, l’ALN qui est une organisation associative, a regroupé cette année 2015 à Marrakech, entre le 3 et 7 novembre derniers, des hauts dirigeants issus de 40 pays dont 80 % d’Afrique et 20 % hors Afrique, les domaines tels que la technologie, la finance, les médias et RP, le secteur public, le conseil, la comptabilité, l’énergie, étaient représentés.

«Frontières: Définir, Défendre, Défier» était le thème retenu pour ce rassemblement. Afin de déterminer tous les points qui ont un impact sur l’entreprenariat, les participants ont exploré les frontières géographiques, politiques, économiques et sociales, l’éducation et la gouvernance sur le continent. Les jeunes leaders ont pu ainsi prendre connaissance aussi des différentes contraintes auxquelles ils devront faire face, lorsque l’on est un jeune entrepreneur africain.

Les différentes sessions abordées sur le thème général : « Frontières : Définir, Défendre, Défier »

La première session était intitulée «Traverser les frontières sans peur» son objectif tenait à souligner les difficultés rencontrées par de nombreux citoyens du monde, en ce qui concerne la traversée des frontières qui séparent les pays. Une autre session concernait «L’intérêt de l’Afrique sur le marché mondial», pour démontrer que les Africains peuvent définir leurs propres intérêts dans le marché mondial, plutôt que l’inverse.

Hakeem Belo-Osagie (Etisalat Nigéria), Hind Kadiri (OCP) et Fabrice Nze-Bekale (Société équatoriale des mines) ont également abordé et discuté des sujets tels que la parité des sexes, le commerce panafricain, et l’internationalisation. Les discussions se sont dirigées ensuite sur capacités des entrepreneurs africains à développer leurs entreprises avec des moyens plus rationnels et plus prospères.

La première soirée a donnée lieu aussi à la remise de trophées à 11 entreprises africaines qui ont su prospérer chacune dans son domaine respectif. Un table ronde organisée par l’OCP, leader mondial des phosphates, concernait les petits exploitants agricoles africains.

Le Centre des études africaines de l’Université Harvard a tenu une séance sur l’entrepreneuriat en Afrique, mettant l’accent sur l’importance d’une approche humaniste pour la réussite en affaires. La société mondiale de gestion, McKinsey & Company, a pour sa part organisé un panel sur le leadership centré.

Bilan des discussions et rencontres

Toutes les sessions qui ont pu être abordées durant ce rassemblement ont apporté des informations essentielles, qui permettront aux leaders, aux hommes d’affaires et aux analystes, de mieux connaître les contraintes du marché en Afrique.

La session intitulée : «Défier les frontières conventionnelles», a pu élargir la réflexion et la conversation encore plus loin. A cette occasion, trois panélistes ont expliqué comment ils ont personnellement cassé les limites.

[wpproads id="24734" center="1"]

Regardez aussi

Prévisions météorologiques du vendredi 18 mai 2018

Prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 18 mai 2018. Voici les prévisions météorologiques pour …