Accueil / Actualités / Actu Maroc / Laâyoune abrite le premier Forum International sur l’Agriculture Biosaline

Laâyoune abrite le premier Forum International sur l’Agriculture Biosaline

Ce Forum  vise entre autres à apporter des réponses à la pression exercée sur la demande en eau d’irrigation dans les zones arides à caractère salin.

Des décideurs, chercheurs et spécialistes venus des quatre coins du monde se sont réunis, vendredi 3 mai au centre d’accueil de Phosboucraâ dans la commune de Boucraâ, pour le premier Forum international de Laâyoune sur l’agriculture biosaline.

Initié par la Fondation Phosboucraâ, l’Université Mohammed VI Polytechnique et le Centre international pour l’agriculture biosaline (ICBA), établi à Dubaï (Émirats arabes unis), cet événement scientifique phare qui s’est tenu les 3 et 4 mai, a connu la participation de conférenciers de renommée. Tous réunis dans l’objectif d’échanger et présenter des solutions en gestion des ressources hydriques dans les régions désertiques, notamment l’utilisation de l’eau saumâtre de différentes origines, rapporte ecoactu.ma.

L’organisation de ce Forum International de l’Agriculture Biosaline dans la région de Laayoune fait suite à une coopération scientifique de 4 ans entre la Fondation Phosboucraa, l’Université Mohamed VI Polytechnique, l’Institut National de Recherche Agronomique, et ICBA dans le domaine de l’agriculture en milieu salin au niveau du périmètre de Foum El oued, région de Laayoune, relève la même source.

La réussite de cette coopération est illustrée par  les résultats obtenus au périmètre de Foum El Oued qui ont donné espoir aux agriculteurs quant à l’exploitation durable de leur périmètre malgré les contraintes de salinité. Les travaux de terrain ont porté sur l’introduction de 19 cultures qui ont fait l’objet d’expérimentation sur le périmètre de Foum El Oued.

Le Forum a été marqué par la présence notamment du wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, en plus de professionnels du secteur et de responsables locaux.  Ses thèmes se veulent diversifiés, en particulier les politiques alimentaires, l’interaction entre les disciplines scientifiques, tels que la chimie des sols, les sciences végétales, la science de l’irrigation, l’agronomie, la technologie appliquée dans le domaine des plantes, et l’économie.

Regardez aussi

Marrakech : Une journée sur le pompage solaire dans l’agriculture

Marrakech : Une journée de sensibilisation sur les avantages du pompage solaire dans l’agriculture. Un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *