la référence de l’agriculture
Accueil / Technique / La maladie de la tâche chocolat de la fève au Maroc
La maladie de la tâche chocolat de la fève au Maroc
La maladie de la tâche chocolat est présente dans toutes les régions de production de fèves avec une incidence qui peut atteindre les 100% - (ph:DR)

La maladie de la tâche chocolat de la fève au Maroc

Les moyens de lutte contre la maladie de la tâche chocolat de la fève au Maroc.

maladie-tache-chocolat-feveLa maladie de la tâche chocolat est la plus dangereuse maladie foliaire des fèves au Maroc. Elle a une large répartition géographique. En effet, elle est présente dans toutes les régions de production de ces cultures avec une incidence qui peut atteindre les 100%.

Les dégâts de la maladie sont plus graves dans les zones irriguées ou à pluviométrie importante et le long du littoral atlantique. Lorsque les conditions climatiques sont très favorables au développement de la maladie (humidité relative supérieure à 95% et température de 20°C), les pertes en rendement peuvent dépasser les 60%.

Les deux espèces de Botrytis (Botrytis fabae et Botrytis cinerea) causent ensemble des dommages sur les fèves. Elles sont souvent associées et produisent des symptômes identiques. L’espèce B. fabae est spécifique à la fève et elle est responsable de la phase agressive de la maladie.

Les symptômes de la maladie 

Lorsque les conditions climatiques sont très favorables (HR= 95 à 100% et T= 20°C), toutes les parties aériennes de la plante sont attaquées (tiges, feuilles, gousses et fleurs). Les premiers symptômes apparaissent aux forme de tâches punctiformes de 1 à 2 mn de diamètre et de couleur chocolat, disposées sur les deux faces de la feuille. Quand les conditions climatiques persistent pendant plusieurs jours, les tâches deviennent nécrotiques (sur les feuilles, tiges, fleurs, graines et gousses) et plus larges avec des diamètres qui peuvent atteindre 10 à 15 mm (phase agressive). Ces tâches ont une couleur gris clair, bordée d’une marge rouge disposées sur les deux faces des feuilles.

Les moyens de lutte

Les méthodes culturales

  • Brûler les débris de la culture et détruire les repousses,
  • Eviter des semis très denses,
  • Eviter le retour fréquent de la fève sur la même parcelle.

La lutte chimique 

  • Des pulvérisations foliaires avec des produits tels que le Mancozèbe (Dithane M45) ou vinchlozoline (Rolinan 50 Wp) à la dose de 50g/20 litres d’eau permettent une bonne protection contre le champignon. Le traitement doit être réalisé lorsque les premiers symptômes sont visibles et lorsqu’une forte humidité relative de l’air persiste pendants plusieurs jours,
  • L’utilisation du Bénomyl est recommandée par plusieurs auteurs comme mesure prophylactique en cas d’une forte attaque.

La résistance variétale

  • Très peu de variation dans la résistance à Botrys fabae a été identifiée chez la fève,
  • Aucune résistance qui empêche la formation des lésions et la sporulation du champignon n’a été trouvée,
  • Le type de résistance qui existe (résistance partielle) peut retarder le développement d’une épidémie.

Regardez aussi

Pomme de terre: Les stratégies de lutte au Maroc

Pomme de terre: Les stratégies de lutte au Maroc

Les différentes stratégies de lutte pour la culture de la pomme de terre au Maroc. Avec …

Chargement...