Accueil / L'invité / Keltouma Achahour: « La femme rurale n’est pas une machine »
newsletter agrimaroc.ma
Keltouma Achahour: "La femme rurale n'est pas une machine"
La femme rurale est plus qu'une femme, elle est le courage - ph:DR

Keltouma Achahour: « La femme rurale n’est pas une machine »

« La femme rurale n’est pas une machine » par Keltouma Achahour.

S’il est vrai que la femme rurale est omniprésente dans les travaux agricoles, ce titre évocateur vient rappeler l’évidence. « La femme rurale n’est pas une machine » titre « l’économiste », c’est on ne peut plus clair!

Grâce à Keltouma Achahour, Directeur Général de Sahara Cactus, un projet visant à améliorer les conditions des femmes a vu le jour dans la région d’Ait Baâmrane, à travers la valorisation des richesses de la région et notamment du cactus ou de l’argan.

Malgré les difficultés afférentes à l’entrepreneuriat, Keltouma Achahour a développé un projet générateur d’emplois à Sidi Ifni. L’histoire débute avec une unité de valorisation du cactus, créée par Keltoum pour accompagner les femmes rurales à gagner honorablement leur vie. Une réussite.

Un succès sera ensuite complété par une activité de concassage d’argan, l’histoire continue lorsqu’une cliente japonaise a proposé un partenariat à Keltouma pour équiper les communes rurales de 6 centres de concassage d’argan. Une opportunité qui permettra donc à une quarantaine de femmes de profiter de l’occasion pour travailler de manière transverse à hauteur de 4 heures les après-midi et d’être rémunérées 1 000 dirhams par mois,  en complément donc de leur ressource principale. Une aubaine pour être proche du foyer tout en assurant un revenu.De cette manière les femmes de Sidi Ifni peuvent gagner jusqu’à 3 300 dirhams par mois et faire vivre leurs familles.

Les courageuses femmes rurales, nous les voyons partout, tout le temps, faut-il les saluer en cette journée? Tous les jours sont le 8 mars pour ces femmes là.

La femme marocaine dans toute sa splendeur et qui fait honneur. La femme rurale c’est « le courage ». Merci à Keltouma Achahour.

Regardez aussi

Abderrahmane AIT HAMOU: «La sensibilisation doit être axée sur l’implication des agriculteurs aux programmes de lutte contre la cochenille du cactus»

Abderrahmane AIT HAMOU: «La sensibilisation doit être axée sur l’implication des agriculteurs aux programmes de lutte contre la cochenille du cactus»

Abderrahmane AIT HAMOU: «La sensibilisation doit être  axée sur  l’implication et l’adhésion des agriculteurs aux …

Chargement...