Accueil / Technique / Dossier / Irrigation localisée : Comment entretenir et contrôler le système de filtration ?

Irrigation localisée : Comment entretenir et contrôler le système de filtration ?

Il n’y a pas d’irrigation localisée sans filtration.

La filtration a pour objectif d’extraire de l’eau, destinée à être injectée dans le réseau d’irrigation, les impuretés susceptibles d’obérer le bon fonctionnement de celui-ci notamment en obstruant les distributeurs.

En fonctionnement normal, un filtre va se colmater au fil du temps. Il faut le nettoyer quand il provoque une baisse de pression de plus de 0,5 bar. Il est donc impératif de prévoir des prises « manomètre » avant et après le filtre, et de contrôler la pression régulièrement lorsque l’installation est en fonctionnement.

Si les nettoyages manuels d’un filtre deviennent trop fréquents (plus de 2 à 3 fois par semaine), il faut envisager leur automatisation. On programme le nettoyage par différence de pression entre l’entrée et la sortie du filtre. Quand on connait bien son installation et que l’on est sûr qu’il n’y a pas de variation rapide de la qualité de l’eau, on peut envisager une programmation à heure ou fréquence fixe, quel que soit le niveau de colmatage du filtre.

Le filtre à sable

Le contre lavage : C’est le seul moyen pour nettoyer un filtre à sable.

Le bon réglage de la vanne de contre lavage doit être vérifié avec l’installateur pour ne pas risquer d’entraîner le sable à l’extérieur.

L’état du sable à surveiller : Il est recommandé de faire un contrôle visuel annuel de l’état du sable. Le changer environ tous les 3 à 5 ans ou plus fréquemment s’il reste sale après un lavage ou s’ils s’agglomère en formant des « paquets ».

Niveau du sable : De temps en temps, remettre si nécessaire, du sable jusqu’au niveau préconisé par le fabricant.

Le filtre à tamis

Les filtres les plus simples sont à démonter pour être nettoyés manuellement (brosse+jet d’eau).

Les filtres les plus sophistiqués sont équipés :

  • D’une brosse qui tourne dans le tamis et d’une vanne de vidange
  • Et/ou d’un système d’aspiration (buses) des particules
  • Ou d’un système de décantation par effet cyclonique

L’ensemble peut être mécanisable

Le filtre à disques

Le lavage manuel : L’emplacement de disques (cartouches) est retiré de son corps, les disques sont désolidarisé sur leur axe pour les nettoyer au jet d’eau.

Le contre lavage manuel ou automatique : Le mouvement inverse de l’eau provoque le relâchement des disques pour libérer les particules vers la vidange. C’est plus efficace qu’un simple lavage manuel et facilement automatisable pour les nettoyages fréquents.

Avec  FAO, Agriculture du Maghreb et INRA

Regardez aussi

Les plantes de couverture : Mode d’emploi

Les plantes de couverture : Mode d’emploi. Définition  Les plantes de couverture sont des cultures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *