Accueil / Actualités / Actu Maroc / Impact des satellites Mohammed VI A et B sur l’agriculture marocaine

Impact des satellites Mohammed VI A et B sur l’agriculture marocaine

Agriculture : une meilleure gestion de l’eau et du foncier agricole.

Au-delà des applications sécuritaires, le duo des satellites Mohammed VI A et B aura un impact majeur dans plusieurs secteurs notamment celui de l’agriculture. Les opérateurs publics et privés pourront se procurer les données de l’imagerie satellite auprès du Centre royal de télédétection spatiale (CRTS). 

En 50 ans, l’agriculture marocaine a accompli de grands progrès en terme de modernisation et de diversification. Hier comme aujourd’hui, l’activité agricole représente d’ailleurs l’un des piliers de l’économie marocaine. Ce secteur bénéficiera fortement des nouvelles possibilités de la télédétection. D’abord, la télédétection permettra aux services du ministère de l’agriculture d’améliorer de manière significative le pilotage des campagnes agricoles et la qualité des statistiques. En effet, il sera désormais plus facile de prévoir les rendements potentiels, et par conséquent améliorer la prévision des budgets en estimant les recettes des exportations et les dépenses relatives aux importations.

En outre, les images fournies permettront d’identifier avec exactitude les espaces irrigués du Royaume, en vue de réaliser un suivi de la consommation d’eau par bassin et par type de culture. Les données ainsi obtenues sont par la suite insérées à différents modèles de bilan hydrique, dans le but d’aboutir à des décisions adéquates en matière de gestion hydrique.

les satellites permettront également d’établir d’une façon précise l’étendue des terres arables. Là encore, la télédétection pourrait s’avérer très utile dans la gestion du foncier agricole au profit des petits agriculteurs.

Pour finir, le duo des satellites Mohammed VI A et B permettra d’intégrer les méthodes et les techniques de l’agriculture de précision. Contrairement à l’agriculture classique -qui se caractérise par une application uniforme de l’irrigation, des engrais et des pesticides-, l’agriculture de précision repose sur un ciblage précis des zones agricoles à traiter. En combinant la télédétection à des capteurs GPS installés sur les grandes exploitations agricoles, l’agriculteur peut bénéficier d’informations précises sur des zones particulières à traiter.

Avec lavieeco

Regardez aussi

L’olivier à Driouch : Près de 20.00 ha de plus entre 2010 et 2020

La culture de l’olivier à Driouch : Près de 20.00 ha de plus entre 2010 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *