Accueil / Actualités / Actu Maroc / Le HCP et le PNUD accompagnent le Maroc dans les ODD

Le HCP et le PNUD accompagnent le Maroc dans les ODD

Développement Durable : Signature d’un accord entre le HCP, le PNUD et 10 agences onusiennes.

Un accord de partenariat portant sur l’appui et le suivi des Objectifs de développement durable (ODD) au Maroc a été signé, mardi à Rabat, entre le Haut-Commissariat au plan (HCP), le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et 10 agences onusiennes.

Signé par le Haut-Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami, la Représentante Résidente par intérim du PNUD au Maroc, Martine Therer et les représentants des 10 agences onusiennes, cet accord, d’une durée de 3 ans, vise à élaborer un cadre de référence pour le suivi et le reporting des ODD au Maroc et de contribuer à l’éclairage des décideurs politiques et de l’opinion publique sur les réalisations nationales dans ce domaine.

Ce partenariat, qui s’inscrit dans le cadre de l’Agenda 2030 pour le Développement Durable et du Plan Cadre des Nations Unies d’Aide au Développement (UNDAF) 2017-2021, s’articule autour de plusieurs composantes: l’exploitation des données statistiques et des indicateurs de performance relatifs aux programmes de réalisation des ODD, l’élaboration de rapports périodiques de suivi et de reporting aux niveaux national et territorial avec l’appui des dispositifs de coordination et de concertation en la matière.

Il s’agit également de la promotion, dans ce domaine, des performances du Maroc à travers les réseaux sud-sud et triangulaires de coopération.

Dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie de signature, marquée par la présence du coordonnateur résident du système des Nations Unies pour le développement au Maroc, Philippe Poinsot, le Haut-Commissaire au Plan a indiqué que cet accord fait suite à celui de 2012-2016, relatif aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), conclu en décembre 2012 entre le HCP, le PNUD et les autres agences de l’ONU, a indiqué M. Lahlimi dans une déclaration à la presse.

« Nous allons joindre nos efforts pour accompagner les réalisations du Maroc dans ce domaine, en fournissant des données précises et des indicateurs conformes aux normes internationales, ainsi qu’une analyse économique de ces chiffres à travers les outils scientifique dont dispose le HCP et ce selon une démarche participative incluant les départements ministériels, les acteurs de la société civile, le secteur privé et les agences des Nations Unies au Maroc », a-t-il dit.

M. Lahlimi a, dans ce sens, rappelé la tenue d’une rencontre importante au ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale avec la PNUD et les autres agences, laquelle a été l’occasion d’effectuer une évaluation préliminaire de la situation des ODD au Maroc.

De son côté, Mme Therer a souligné que le Maroc s’est engagé fortement et dès le lancement de la mise en œuvre du programme 2030 sur le développement durable. « C’est donc dans la suite de cet engagement et pour appuyer la mise en œuvre des ODD que nous allons accompagner le HCP pour développer un cadre d’indicateurs adaptés au contexte du Maroc, qui permettront aussi de faire le reporting au niveau international des progrès réalisés dans la mise en œuvre de ces 17 ODD », a-t-elle poursuivi.

Ce cadre va permettre de bien comprendre les approches à même de faciliter la prise de décision et de promouvoir la transparence et la reddition des comptes, a précisé Mme Therer, ajoutant que « les citoyens vont pouvoir constater ce qui est fait et demander des comptes aux décideurs sur les politiques choisies, les priorités appuyées en fonction des progrès qui pourront être rapportés à travers ces indicateurs ».

Le projet prévoit également d’appuyer la valorisation des bonnes pratiques afin d’en faire profiter d’autres pays, à travers la coopération sud-sud qui est également un élément important d’apprentissage entre tous les pays, puisque les ODD sont un engagement que tous les Etats ont pris au sein des Nations Unies, a fait savoir Mme Therer.

Pour sa part, M. Poinsot a indiqué que le système des nations unies pour le développement se rassemble pour travailler ensemble sous l’égide du PNUD, afin d’offrir une approche et un appui cohérent et intégré à la mise en œuvre des ODD au Maroc.

Ces objectifs sont interdépendants, a-t-il relevé, soulignant que les progrès réalisés avec certains, vont avoir un impact sur les autres, d’où la nécessité d’avoir cette approche intégrée.

Ont pris part à cette cérémonie le représentant du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdellah Ben Mellouk, directeur de la Coopération multilatérale et des affaires économiques internationales, de Mme Lilia Naas Hachem, directrice du bureau de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) pour l’Afrique du Nord, Mme Florence Rolle, Représentante de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Maroc et de Mme Ana Fonseca, Cheffe de Mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Ont été également présents la représentante Résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Mme Maryam Bigdeli, la Représentante du Bureau Multi-pays de l’ONU Femmes Maghreb, Mme Leila Rhiwi, le directeur pays de l’ONUSIDA, M. Kamal Alami, la représentante du Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb, Mme Golda El Khoury, le Représentant Assistant et Coordonateur Programme du FNUAP, M. Abdel-Ilah Yaakoubd, la représentante résidente de l’UNICEF, Mme Giovanna Barberis, et le directeur du bureau régional des Etats Arabes de l’ONU-Habitat, M. Zena Ali Ahmad.

Regardez aussi

Agropole de Béni Mellal : 6 projets validés en 2018 pour 23 millions de DH

Agropole de Béni Mellal : 6 projets validés en 2018 par le CRI pour un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *