Accueil / Actualités / Actu internationales / Hausse de 10% de la production d’agrumes en Espagne

Hausse de 10% de la production d’agrumes en Espagne

Espagne: Huelva s’attend à une augmentation de 10% de la production d’agrumes.

L’Association des producteurs d’agrumes de la province espagnole de Huelva a fait une première estimation pour la campagne 2018/2019, qui a déjà commencé avec la récolte des variétés de mandarines extra précoces. Selon les chiffres fournis par le directeur de l’association, Lorenzo Reyes, le volume de production devrait augmenter de 10% par rapport à la saison précédente.

Alors que le volume total de la saison 2017/2018 était de 532 172 tonnes, Reyes estime que cette année il atteindra 590 000 tonnes. Cette augmentation significative est principalement due à deux raisons. Premièrement, les températures clémentes ont empêché la perte de fruits pendant la période de prise. Deuxièmement, les producteurs d’agrumes ont greffé un plus grand nombre de variétés de mandarines autorisées, tardives et précoces, notamment les variétés Tango, Orri et Orogrós.

Après avoir pris contact avec les membres de l’organisation de producteurs d’agrumes, Reyes pense que la production d’oranges de cette année sera légèrement réduite, passant de 298 000 tonnes l’an dernier à 290 000 tonnes cette fois. En même temps, la production de mandarines passera de 234 000 tonnes pour la saison 2017/2018 à environ 300 000 tonnes pour la campagne en cours.

Le directeur de l’association s’attend à ce que la superficie consacrée à la culture d’agrumes soit d’environ 18 000 hectares. 8 100 hectares (45%) correspondront à des oranges et les 9 900 autres (55%) à des mandarines. Le rendement moyen des plantations, tant pour les oranges que pour les mandarines, est de 30 tonnes par hectare.

Enfin, Reyes indique que la conversion des plantations d’orangers en parcelles de mandarines précoces et très précoces s’est ralentie. Le secteur continue de greffer des arbres de variétés tardives autorisées, ce qui garantit que le nombre d’hectares sera limité, car des quotas de production sont définis. Le directeur de l’association des agrumes a ajouté que « la Clemenrubi a causé de nombreux problèmes au cours des dernières saisons et que les producteurs commencent donc à renouveler les plantations ».

Avec Freshplaza

Regardez aussi

Valorisation de la filière pommier à Taroudant

Lancement de plusieurs projets de valorisation de la filière pommier à Taroudant. En marge de …