Accueil / Actu Entreprises / Hors-sol : Une formation de haut niveau avec Green Smile

Hors-sol : Une formation de haut niveau avec Green Smile

Green Smile organise une formation en hors-sol animée par Peter Stradiot, un expert international dans le domaine.

Green Smile est un cabinet de conseil en agriculture qui organise des formations de haut niveau. Pour la 5ème édition des formations sur la conversion à la culture hors-sol, qui s’est tenue les 20 et 21 juin 2018 à Agadir, le cabinet a fait appel à Peter Stradiot, un expert de renommée mondiale dans le domaine. 

Peter Stradiot dirige le cabinet de conseil InnovGreen qui offre des conseils spécialisés sur la culture en serres à haute technologie. Il est consultant pour les cultures et les projets agricoles partout dans le monde: Belgique, Pays-Bas, France, Espagne, Italie, Pologne, Canada, Argentine, Egypte, Maroc et Mexique.

L’expert a cumulé une trentaine d’années d’expérience en hors-sol dans tous les coins du monde. Lors d’une interview, Peter Stradiot nous livre sa vision sur la culture hors-sol au Maroc.

D’après M. Stradiot, la culture hors-sol est un moyen pour intensifier les cultures afin de produire plus de produits de bonne qualité sur une superficie réduite.

L’expert est optimiste pour le développement de cette technologie au Maroc, étant donné que le pays dispose d’un climat adapté ainsi que d’horticulteurs jeunes et bien formés. Aussi, l’investissement en hors-sol au Maroc nécessite-t-il moins de frais que dans les pays du nord.

Il déplore néanmoins le gaspillage de l’eau en agriculture, dans la région du Souss notamment.  Il incite les producteurs à introduire les nouvelles technologies qui permettent de recycler l’eau utilisée en hors-sol par le biais d’un circuit fermé doté d’une station de traitement de l’eau avant sa réutilisation.

M. Stradiot a souligné l’importance de la recherche. Selon lui, outre la raréfaction alarmante des ressources en eau dans la région, la collecte de données fiables et objectives sur le comportement des plantes cultivées en hors-sol constitue l’une des principales contraintes au développement de cette technique au Maroc.

Il souhaiterait donc que les organismes de recherche dans la région se penchent davantage sur les moyens de développement de la culture hors-sol au Maroc ainsi que sur la préservation des ressources hydriques.

Il explique par ailleurs qu’il serait très profitable pour les agriculteurs de la région d’être plus connectés entre eux dans le but de partager au maximum les informations se rapportant à leurs cultures afin de mieux les cerner.

Enfin, l’expert recommande le développement de cette technique au Maroc pour profiter des ressources naturelles dont il dispose (soleil, vent, températures, eau…) et aussi pour contrer les dégâts des ravageurs présents dans le sol, notamment ceux des nématodes.

Merci à M. Peter Stradiot et à Mme Siham Zahidi

* Ce contenu est la propriété d’AgriMaroc.ma. Toute demande de reproduction partielle ou complète doit être formulée à contact@agrimaroc.ma

Pour recevoir la Newsletter AgriMaroc.ma sur l’actualité des professionnels
Newsletter AgriMaroc.ma

Regardez aussi

A quoi servent les listes d’attention du logiciel IsaLait?

Présentation des listes d’attention d’IsaLait pour une meilleure gestion de troupeaux. IsaLait fait partie de la …