Accueil / Actualités / Actu Maroc / La figue de Barbarie d’Aït Baâmrane bénéficie du projet PAMPAT
La figue de Barbarie d’Aït Baâmrane bénéficie du projet PAMPAT

La figue de Barbarie d’Aït Baâmrane bénéficie du projet PAMPAT

La filière de la figue de Barbarie de la province d’Aït Baâmrane bénéficie du PAMPAT.

La province d’Aït Baâmrane est réputée pour la grande qualité des fruits qu’elle produit. Le projet PAMPAT vise à valoriser la figue de barbarie d’Aït Baârmane.

L’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) au Maroc, a organisé une visite de l’unité de conditionnement de figue de Barbarie de Sidi Ifni. Vendredi dernier, l’ONUDI a donc visité les coopératives, unités de transformation et station de conditionnement des fruits frais ainsi que des champs de cactus.

La manœuvre s’inscrit dans le cadre du Projet d’Accès aux Marchés des Produits Agroalimentaires et de Terroir (PAMPAT). Initié par l’ONUDI en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et l’Agence de Développement Agricole (ADA), PAMPAT vise à promouvoir les produits régionaux et de terroir.

Ce projet, financé par le Secrétariat d’Etat à l’Economie (SECO) du gouvernement suisse a été mis en place en 2013 pour « améliorer la performance, l’accès aux marchés (national et export) et les conditions socio-économiques des opérateurs de deux filières de produits de terroir», explique Abdelali Berrada, expert en Réseaux d’entreprises et Cluster. «La filière argane pour les régions d’Essaouira et Souss Massa et la filière cactus/figue de barbarie d’Aït Baâmrane pour la région de Sidi Ifni», précise-t-il.

PAMPAT s’inscrit dans les sillons du Plan Maroc Vert. Il projette de valoriser la totalité de la chaîne de production à travers la structuration des groupements de producteurs et le renforcement de leurs capacités de production techniques et des compétences transversales; la promotion des labels et la commercialisation des produits sur le marché national et international, explique L’Economiste.

Rappelons que dans la province d’Aït Baâmrane, située dans la région du Souss, 45 000 hectares sont dédiés à la culture de la figue de Barbarie. Avec 360 000 tonnes de fruits récoltés chaque année, soit un rendement moyen de 8 T/ha, la région est responsable de 50% de la production nationale.

Regardez aussi

Dattes: Une production en baisse

Dattes: Une production en baisse

La production marocaine de dattes est en baisse. Cette année, la production de dattes marocaines …