la référence de l’agriculture
Accueil / Cahier Technique / Fiche technique de la culture du figuier au Maroc
Fiche technique de la culture du figuier au Maroc
La production nationale de figuier est estimée à 57.000 tonnes et atteint un rendement moyen de 1,2 tonnes/ha - (ph:DR)

Fiche technique de la culture du figuier au Maroc

Conseils et méthodes dans la culture du figuier au Maroc.

Le figuier occupe une superficie totale de 46.000 hectares (ha), soit 5% du patrimoine arboricole marocain. La production nationale est estimée à 57.000 tonnes et atteint un rendement moyen de 1,2 tonnes/ha. La culture est principalement localisée dans les zones montagneuses, sur des sols pauvres, schisteux-marneux (dans le Rif et à Chefchaouen) ou calcaires. Mais aussi, dans des terrains souvent accidentés et bénéficiant de très peu de soins. Les cinq grandes zones de production sont: Taounate (22.230 ha), Chefchaouen (7.050 ha), Al Hoceima (5.000 ha), Ouazzane (3.150 ha), Tétouan (2.000 ha). Les autres plantations sont réparties entre Taza, Nador, Essaouira, El Jadida et Safi. Cependant,  la culture du figuier est en régression et elle souvent remplacée par des céréales.

Les exigences agro-climatiques du figuier: Le figuier se développe dans des zones à fort ensoleillement avec des étés chauds et secs. Les températures de 32 à 37°C sont très favorables pour le développement et la maturité des fruits. Le figuier s’adapte à une large variété de sol (sols lourds, argileux, sableux). Mais il a une préférence pour les sols limono-argileux. Il tolère des pH de 6 à 7,7. Mais, craint les fortes concentrations en sodium et en bore.

figuier-technique-culture-MarocLes différentes variétés de figuier: Il existe un grand nombre de variétés au Maroc. Vingt quatre variétés sont commercialement cultivées et ont été identifiées dans trois zones du Rif. Parmi ces variétés, six sont cultivées à grande échelle. Il s’agit de: El Messari, Homrame, Johri, Lembdar Labiad, Lembdar Lakhal, Rhouddane, El Koté et/ou Aounq Hmam.

Quelques exceptions:

  • La variété El Koté ne fructifie qu’en automne.
  • La variété Rhouddane ne comporte que des fleurs pistillées et n’a pas besoin de pollinisateur.

Astuce fortement recommandée: Penser à planter à côté des figuiers femelles, un caprifiguier pour assurer la pollinisation via un insecte: le Blastophaga psenes. Trois à cinq caprifiguiers assurent la caprification de cent figuiers femelles.

La plantation du figuier: Le figuier se multiplie par boutures. Les boutures s’enracinent facilement et sont plantées dans un carré d’élevage avec un espacement de 20 à 30 cm sur la ligne et 60 cm entre ligne. L’ombrage et une irrigation régulière sont nécessaires pour une bonne reprise des boutures. Une incision annulaire à la base de la bouture, 30 jours avant son prélèvement, facilite l’émission des racines et leur développement ultérieur. Des trous de plantation de 60 cm³ sont creusés et exposés à l’air libre pendant quelques semaines.

La fertilisation du figuier: Les plants de figuier d’un an doivent recevoir 9kg de fumier bien décomposé et 35g d’Azote sous forme d’urée. Chaque année, on doit ajouter 7kg de fumier et 35g d’Azote supplémentaires. L’Azote est essentiel pour la croissance végétative et la fructification du figuier. Le Phosphore agit sur la couleur et la maturité du fruit et quant au Potassium il agit sur le rendement et la qualité de la figue.

L’irrigation du figuier: Lors des premières phases de croissance et de développement du figuier, les besoins en eau sont importants. Cependant, l’irrigation doit être réduite aux approches de la maturité afin d’obtenir des fruits riches en sucre et entiers. En été, le figuier doit être irrigué tous les 8 à 10 jours. En hiver, 2 à 3 irrigations sont suffisantes pour couvrir les besoins de l’arbre.

figuier-technique-culture-fiche-MarocLa taille du figuier: La taille du figuier est nécessaire pour stimuler la production de nouvelles pousses qui vont porter les fruits. La taille a pour objectif d’accroître la production et le poids des fruits. La taille d’éclaircie enlève le bois mort et aére la frondaison des arbres.

Les maladies du figuier: Les vergers mal entretenus qui ne subissent pas de taille peuvent avoir à faire à la cochenille du figuier. La cochenille du figuier se développe sur l’écorce, les feuilles et les fruits. Elle sécrète une substance cireuse blanc-rosâtre. Suite à ces attaques, la fumagine se développe sur les arbres et les fruits récoltés sont alors impropres à la consommation. Parmi les insectes qui s’attaquent aux figuiers, on peut citer la teigne et le psylle du figuier qui s’attaque aux feuilles et aux jeunes pousses et la mouche noire des figues qui peut faire chuter certaines années jusqu’à 60 à 70% des fruits. Peut être traité avec des insecticides appropriés.

La récolte des figues: La maturité des figues commence à la mi-juin (pour les figues fleurs) et à la mi-août (pour les figues d’automne). Généralement, un décalage de 10 à 15 jours sépare les zones de productivité précoce, des zones à productivité tardive. La récolte des figues se fait manuellement ou à l’aide de roseaux fendus à l’extrêmité. La cueillette des fruits se fait un peu avant la maturité complète des figues qui sont destinées à la vente en frais et au séchage. Les rendements sont variables et se situent entre 15 et 80 kg par arbre, en pleine production. Des séchoirs solaires pilotes permettent de sécher les figues.

Regardez aussi

Pomme de terre: Les stratégies de lutte au Maroc

Pomme de terre: Les stratégies de lutte au Maroc

Les différentes stratégies de lutte pour la culture de la pomme de terre au Maroc. Avec …

Chargement...