Accueil / L'invité / Portrait: Fatima Saghir et le développement agricole
saghir_fatima

Portrait: Fatima Saghir et le développement agricole

Fatima Saghir, une vétérinaire qui a contribué à deux décennies de développement agricole.

Après avoir gravi les échelons de la fonction publique en tant que médecin vétérinaire, titulaire d’un diplôme de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II en 1992, Fatima Saghir a réussi à élaborer avec succès des programmes et des projets prometteurs en matière de développement agricole et rural, en mettant à profit sa riche expérience dans ce domaine.

Le choix de cette profession que cette native du Sud du Royaume a exercée pendant plus de 26 ans, découle de ses convictions quant à l’importance de ce domaine, dans lequel elle s’est distinguée à travers la publication de plusieurs livres de sensibilisation au profit des éleveurs et son engagement dans l’organisation de journées et d’ateliers de sensibilisation pour mettre en évidence l’importance de l’insémination artificielle dans le développement et l’intensification des productions animales en lait et en viandes rouges de la production du lait et des viandes rouges.

Dr Saghir, qui jouit du respect et de l’estime de ses collègues pour son travail sérieux, était derrière le projet de partenariat entre le Maroc et la France en 2011, en vertu duquel neuf géniteurs bovins dotés de qualités génétiques et héréditaires exceptionnelles, nés dans un centre d’insémination artificielle appartenant à une société française d’amélioration génétique, ont été mis à la disposition du Royaume.

C’est grâce à cette vétérinaire que les géniteurs bovins reproducteurs, sélectionnés génétiquement, ont été introduits au Maroc. Mme Saghir s’est également distinguée par son action visant à préserver la race bovins d’Oulmès zaer, dans la province de Khémisset, à travers la sélection de géniteurs bovins reproducteurs de qualité pour assurer la pérennité et la préservation de cette race bovine.

Les compétences acquises pendant plus de deux décennies par Mme Saghir qui a occupé le poste de Directrice du Centre régional d’insémination artificielle de Fouarat à Kénitra (CRIAK) pendant 7 ans et demi (2005-2013), lui ont permis de contribuer à l’intégration de la femme dans ce domaine à travers la formation de plus de 10 techniciennes dans le domaine de l’insémination artificielle.

“Ma passion pour ce métier, et les expériences que j’ai accumulées à travers les postes que j’ai occupé au sein du Département de l’Agriculture m’habilitent à poursuivre mes actions avec sérénité et mon engagement dans la mise en œuvre des projet inscrits dans le cadre du  Plan “Maroc vert” en vue de développer et de promouvoir le secteur agricole au niveau de la Région de Rabat-Salé-Kénitra”, a déclaré Mme Saghir à la MAP.

Elle a ajouté que son travail en tant que le chef du service de la communication et de la promotion à la Direction régionale de l’Agriculture lui permet d’être proche des acteurs du secteur agricole, de faire connaître les progrès réalisés dans ce domaine, drainer des investissements dans l’agro-industrie, renforcer la vocation agricole de la région et promouvoir les filières agricoles et les produits agricoles phares de la région, ainsi que les produits de terroir.

Mme Saghir ayant obtenu un diplôme de vétérinaire inspecteur de Lyon-France en 1996 et ayant représenté le Maroc à l’étranger dans plusieurs activités en relation avec la santé publique vétérinaire et l’amélioration génétique a occupé auparavant plusieurs postes notamment celui de directrice du CRIAK et assuré la formation dans le domaine de la Santé animale et l’amélioration génétique des vaches. Elle fut également membre de la Commission nationale chargée de veiller à la qualité des services vétérinaires, représentante de la femme fonctionnaire à l’EX Direction de l’Elevage et actuellement Membre du Conseil supérieur de la Fonction Publique.

Regardez aussi

Abdeljabar BAHRI : Acquis de recherche du CRRA de Marrakech

Le CRRA de Marrakech aboutit à des résultats intéressants pour la culture de l’olivier, du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *