Accueil / Actualités / Actu internationales / Les agriculteurs espagnols tirent partie de la sécheresse au Maroc
Les agriculteurs espagnols tirent partie de la sécheresse au Maroc

Les agriculteurs espagnols tirent partie de la sécheresse au Maroc

La baisse de production due à la sécheresse profite aux agriculteurs espagnols.

Au Maroc, la production de fruits et légumes a fortement baissé ces dernières semaines en raison du manque d’eau. Les agriculteurs espagnols ont profité de la baisse de l’offre sur le marché de l’UE pour revoir leurs prix à la hausse.

« Le malheur des uns fait le bonheur des autres ». C’est en effet ce qui se passe pour les secteurs agricoles marocain et espagnol.

Selon l’Observatoire andalou, les ventes de fruits et légumes marocains sur le marché de l’Union Européenne sont en baisse depuis le début du mois de novembre. Cette tendance concerne les principaux végétaux normalement exportés par le Maroc comme la tomate, le concombre, la courgette et l’aubergine. Ce manque de marchandise est bien évidemment provoqué par le retard et le manque de pluies.

Ainsi, au cours du mois de novembre, le Maroc n’a pas rempli ses quotas. Comme le veut la loi de l’offre et de la demande, lorsque l’offre se creuse, comme c’est actuellement le cas, les prix augmentent. Les exportateurs espagnols l’ont bien compris et en ont profité pour augmenter leurs prix.

Les prix sont en hausse 25,2% à 48% selon les variétés de tomates, de 27% pour les aubergines, 56% pour le concombre et de 37% pour la courgette. Les haricots verts ont également subi des fluctuations de prix : ils se vendent désormais 3€/kg !

Regardez aussi

Akhannouch visite plusieurs projets agricoles à Taza

Akhannouch visite plusieurs projets agricoles à Taza en marge des journées « Gouts et saveurs de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *