Accueil / Actualités / Actu internationales / Espagne : premier importateur des fruits marocains

Espagne : premier importateur des fruits marocains

Espagne : premier importateur des fruits marocains

Au cours des cinq dernières années, la valeur des exportations marocaines de fruits et légumes a presque doublé, passant de 1174,67 millions d’euros en 2014 à 2079,38 millions en 2018.

L’Espagne est devenue le premier importateur de fruits marocains. En ce qui concerne les légumes, la France est le premier acheteur et l’Espagne occupe la deuxième place du classement, selon les données du Département statistique des Nations Unies, COMTRADE.

Les Fruits
La valeur des exportations marocaines de fruits est passée de 523,94 millions d’euros en 2014 à plus d’un milliard d’euros en 2018.

En 2018, l’Espagne a acheté des fruits au Maroc pour 306,66 millions d’euros, contre 85,01 millions d’euros en 2014. Cette croissance est principalement due à l’achat de fruits rouges (valeur 176,86 millions d’euros) et de pastèque (48 millions d’euros).

La France occupe la deuxième place du classement 2018 des plus gros acheteurs de fruits marocains, avec 192,26 millions d’euros d’importations, contre 91,66 millions d’euros en 2014. La France a importé principalement des agrumes (56,15 millions d’euros), des melons (43 millions d’euros), des baies (31,56 millions d’euros) et des pastèques (30,74 millions d’euros).

En 2014, les Pays-Bas ont acheté 91,91 millions d’euros de fruits au Maroc. En 2018, la valeur de ces importations a atteint 150,84 millions d’euros. 75,25 millions d’euros correspondent aux baies, 44,02 millions aux agrumes et 10,58 millions d’euros à la pastèque.

La Russie est également un marché important pour les fruits marocains. En 2014, le pays a importé 92,52 millions d’euros de fruits. En 2018, ce chiffre était passé à 115,91 millions d’euros. Ces importations consistaient presque exclusivement en agrumes (pour une valeur de 115,65 millions d’euros).

Les légumes
La valeur des exportations marocaines de légumes a augmenté de 65,83 % au cours des cinq dernières années, passant de 650,73 millions d’euros en 2014 à 1 079,13 millions d’euros en 2018.

La France reste le premier client des légumes provenant du Maroc. Cela est essentiellement dû aux achats de tomates, un produit pour lequel la France constitue traditionnellement la porte d’entrée des marchés européens. La moitié de la valeur des exportations marocaines de tomates en 2018 correspond aux achats de la France. Le pays a acheté des tomates du Maroc pour 536,26 millions d’euros, contre 342,88 millions d’euros en 2014. Il convient également de mentionner le prix payé par la France au Maroc pour l’importation de haricots et de poivrons : 61,94 millions et 47 millions, respectivement.

En 2018, l’Espagne a acheté des légumes au Maroc pour une valeur de 242,57 millions d’euros (en 2014, ce chiffre était de 108,66 millions). De ce montant, 118,41 millions d’euros correspondaient à des haricots verts, 50,26 millions à des poivrons et 39,52 millions à des tomates.

La Russie a été le troisième importateur de légumes marocains, devançant les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Alors que le pays a acheté des légumes du Maroc pour 28,24 millions d’euros en 2014, la valeur des importations de l’année dernière s’élevait à 84,09 millions d’euros. La plus grande partie de cette somme a été générée par les exportations de tomates, d’une valeur de 80,83 millions d’euros.

Avec hortoinfo.es

Regardez aussi

المغرب أول مصدر للفواكه والخضرلإسبانيا

Biougra: des employées d’une exploitation agricole agressées au couteau

Biougra: Un policier contraint d’utiliser son arme de service pour neutraliser un individu ayant mis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *