Accueil / Technique / Cahier Technique / Épandage des fertilisants liquides et solides

Épandage des fertilisants liquides et solides

Comment épandre des fertilisants liquides ou solides ?

La fertilisation raisonnée vise à répondre aux besoins nutritifs des végétaux cultivés en équilibrant les ressources du sol. L’épandage des fertilisants liquides et solides est de plus en plus pratiqué par les agriculteurs. Dans ce qui suit, nous présenterons quelques recommandations techniques et sécuritaires pour réussir son épandage.

Quelles sont les conditions favorables pour épandre ?

L’épandage, liquide ou solide, ne s’improvise pas et ne se décide pas sur un coup de tête : il doit être préparé au mieux en amont et prendre en considération plusieurs éléments dont les critères météorologiques et géologiques.

Les conditions favorables pour un épandage par appareil centrifuge : un vent faible(moins de 12 km/h), un temps sec et un sol qui aura suffisamment séché et qui aura pu évacuer les surplus d’eau après les pluies.

Le tracteur doit pouvoir avancer à une vitesse constante et sans créer d’ornières préjudiciables à la structure des sols.

A noter qu’en cas d’épandage aérien, assez rare en Europe, il est conseillé de suivre les réglementations associées.

Choisir le type de fertilisants

Le type de fertilisants utilisés va d’abord dépendre de la nature du terrain : à savoir si le sol est lourd ou léger, s’il est calcaire, sablonneux…

La culture prévue, les besoins du sol (rééquilibrage en calcium, en potasse, etc.). Le fertilisant sera-t-il solide ou liquide ? Cela dépendra également du matériel à disposition pour épandre.

Enfin, une fois le type de fertilisant choisi, il ne faut pas systématiquement opter pour les premiers prix de la gamme : une étude approfondie des apports du fertilisant est nécessaire.

Régler le matériel pour les types de fertilisants 

Le réglage représente une partie majeure dans la réalisation d’un épandage. Pour assurer un bon écoulement dans la trémie pour les fertilisants solides ou dans le pulvérisateur pour les fertilisants liquides, chaque critère doit être mesuré.

Il s’agit de bien calculer la vitesse du tracteur, d’optimiser la portée de projection et la bonne largeur de diffusion, qui peut être de 16 à 36 mètres, mais qui ne doit que rarement dépasser 28 mètres pour garder sa précision.

Les règles de sécurité sur l’épandage liquide

Il est impératif de respecter les consignes de sécurité inhérentes à la pratique de l’épandage de fertilisants liquides.

En premier lieu, s’assurer de l’étanchéité des contenants et de s’équiper de façon adaptée (lunettes, gants, bottes…) pour leur manipulation.

Il est primordial que la cuve, le pulvérisateur et l’ensemble du matériel soit rincé et exempt de tout produits précédemment utilisés.

Le produit fertilisant liquide ne doit présenter aucun stigmate de cristallisation éventuelle.

Gare aux solutions azotées qui demandent une attention toute particulière.

Les règles de sécurité sur l’épandage solide

Comme pour l’épandage solide, les équipements de protection pour l’homme doivent être en bon état et protéger le corps de façon intégrale. Le matériel doit être toujours nettoyé en grand après chaque usage.

Pour l’application des fertilisants solides, les accessoires de l’épandeur, trémie, vannes trappes et agitateurs doivent être vérifiés.

A l’intérieur de la trémie (l’entonnoir permettant de déverser) le fertilisant doit être proportionnellement réparti pour l’équilibre de l’ensemble.

Enfin, les sacs de fertilisants destinés à remplir la cuve doivent si possible être déversées depuis une hauteur au-dessus du niveau de la trémie.

Comment gagner en précision d’épandage (technique de précision) ?

Dans cet objectif de fertilisation raisonnée engagé par de plus en plus d’agriculteurs, l’épandage demande de la précision dans sa réalisation pour que l’efficacité soit optimale.

Ainsi, il est primordial de respecter plusieurs points :

  • S’assurer de bien respecter les périodes d’épandage autorisées. Il est interdit d’épandre hors des sols cultivées, détrempés, enneigés, et/ou en forte pente
  • S’assurer du dosage prévu dans le cadre de votre plan prévisionnel de fertilisation
  • S’assurer d’épandre l’engrais adapté à votre culture
  • S’assurer du réglage de l’épandeur, vitesse et largeur, pour canaliser le débit
  • S’assurer de disposer d’une bonne méthode d’échantillonnage
Avec Wikiagri

Regardez aussi

Guide des maladies du Blé

Guide des maladies du Blé. Les maladies du blé sont assez nombreuses et peuvent se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *