Accueil / Actu Entreprises / L’EACCE: Etablissement Autonome de Contrôle et de Coordination des Exportations
L’EACCE: Etablissement Autonome de Contrôle et de Coordination des Exportations

L’EACCE: Etablissement Autonome de Contrôle et de Coordination des Exportations

EACCE: Un organisme au service des exportations agroalimentaires.

L’EACCE est devenu, au fil des années, un pilier pour la promotion des exportations marocaines et joue une rôle central dans la coordination des exportations afin d’assurer leur bon déroulement.

L’Etablissement Autonome de Contrôle et de Coordination des Exportations (EACCE) est le premier partenaire des producteurs-exportateurs du Royaume. Créé en 1986 suite à la libéralisation de la commercialisation à l’exportation des produits agroalimentaires, l’EACCE  est un organisme public placé sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts. L’organisation est dirigée depuis peu par Abir Lemseffer,  ancienne chef du cabinet au ministère de l’Agriculture.

L’EACCE a un rôle central dans le développement des exportations nationales. Les produits agricoles et agroalimentaires marocains disposent d’un fort potentiel sur le marché international. Ce secteur permet de faire entrer plusieurs millions de Dh en devises étrangères dans l’économie nationale. Toutefois, il y a encore des freins au développement des exportations notamment les lourds coûts de logistique qui rendent les produits marocains peu compétitifs et les lacunes au niveau du conditionnement.

Rôle de l’EACCE

Si ces premières missions s’arrêtaient au contrôle technique des produits dédiés à l’exportation, aujourd’hui l’EACCE a un rôle central et diversifié. Ses actions sont axées autour :

  • Contrôle technique qui consiste à effectuer des contrôles lors de la transformation, du conditionnement et de l’exportation des produits. L’EACCE s’assure du respect des normes des produits en fonction de leur pays de destination comme le calibre, la coloration, le marquage, l’étiquetage, l’emballage… ;
  • Coordination des exportations en fonction de la législation technique et commerciale du pays destinataire à travers l’animation des comités sectoriels de coordination constitués de producteurs-exportateurs et des associations et institutions de la filière ;
  • Promotion des exportations sur les salons et autres plateformes de rencontre B to B dans le but de développer des partenariats commerciaux à l’international ;
  • Veille stratégique opérationnelle qui permet de collecter et traiter des informations pour faciliter la prise de décision ;

Les missions de l’EACCE ont pris encore plus d’importance depuis la mise en place du Plan Maroc Vert et du Plan Halieutis qui visent tous deux à renforcer la présence du produit marocain sur le marché international.

L’EACCE, au service des producteurs-exportateurs

L’EACCE se veut un organisme de proximité au service des producteurs-exportateurs. L’Etablissement possède une vingtaine de bureaux régionaux installés dans les principales zones de production du Maroc et de trois délégations en Europe, une en Russie et prochainement une au Canada.

Leur rôle est de veiller au bon déroulement des exportations marocaines et ce, du point de départ des produits jusqu’à leur point d’arrivée.

La promotion des exportations, un rôle essentiel

L’EACCE est très investie dans la promotion des exportations des produits marocains. Elle organise la participation du Maroc à de nombreux salons internationaux comme Fruit Logistica ou le Salon International de l’Agriculture de Paris. Les pavillons marocains regroupent des coopératives, groupements d’intérêt économique, associations sectorielles, producteurs-exportateurs, etc.

De plus, l’EACCE noue des partenariats de qualité avec des organismes internationaux tels que : Codex Alimentarius, Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE), Conseil Oléicole International (COI), Comité de liaison de l’agrumiculture méditerranéenne (CLAM), le Syndicat National des Importateurs Français de Fruits et Légumes (SNIFL), Kwaliteits Control Bureau (KCB) en Hollande, Bundesanstalt fur Landwirtschaft und Ernahrung (BLE) en Allemagne, Etablissement national des produits de l’agriculture et de la mer (France AgriMer).

Regardez aussi

L’épinard, une nouvelle espèce à la gamme VILMORIN-MIKADO

L’épinard, une nouvelle espèce à la gamme VILMORIN-MIKADO, avec l’acquisition d’AdvanSEED. Vilmorin-Mikado (Business Unit de Limagrain) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *