Accueil / Actualités / Actu Maroc / Développement durable des oasis en Afrique du Nord et Mauritanie

Développement durable des oasis en Afrique du Nord et Mauritanie

La Chambre d’Agriculture Draa Tafilalet participe à l’Atelier de préparation d’un congrès  régional pour le développement durable des paysages oasiens en Afrique du Nord et Mauritanie.

La Chambre d’Agriculture de la Région Draa Tafilalet participe, à Tunis, du 10 au 11 avril 2019, à l’atelier de préparation d’un congrès régional pour le développement durable des paysages oasiens en Afrique du Nord et Mauritanie qui sera organisé à Douz-Kébéli (Tunisie) en Mai 2019 par le Ministère Tunisien des Affaires Locales et de l’Environnement en partenariat avec  la Banque Mondiale. Ce congrès régional se tiendra en vue de mieux cerner les enjeux de développement et les facteurs de vulnérabilité des écosystèmes oasiens aux changements climatiques.

Participent à cet atelier : les six pays d’Afrique du Nord : Algérie, Egypte, Libye, Maroc, Mauritanie, et Tunisie, la Ligue des pays Arabes, Union du Maghreb Arabe (UMA), Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO),Agence Française de Développement(AFD), Agence Allemande de Coopération internationale (GIZ), le FIDA,ICARDA,GIZ, Banque européenne de Reconstitution et de Développement (BERD) et d’autres partenaires.

L’objectif global de l’atelier préparatoire est d’engager les discussions, partager les expériences des pays de l’Afrique du Nord et de la Mauritanie et d’identifier les orientations prioritaires communes et concertées entre  régions et mettre en place une vision régionale commune pour une meilleure gestion des paysages oasiens au niveau de l’Afrique du Nord dans un contexte de dérèglement climatique

Il y’a lieu de signaler que les oasis, systèmes d’intégration socio-économique et environnementale,  caractérisées par la multifonctionnalité des ressources naturelles, occupent,  en Afrique du Nord et en Mauritanie une superficie estimée à 350.000 ha. Outre leur dimension environnementale, culturelle et sociale, ces oasis contribuent à la sécurité alimentaire de nombreuses communautés ayant fait preuve d’adaptation durant des siècles, voire des millénaires, face aux rigueurs climatiques et aux défis des zones sahariennes.

Errachidia le 11 Avril 2019.
Hrou ABOUCHRIF

Regardez aussi

Tiznit : Session de formation pour la protection de l’arganier

Session de formation à Tiznit pour protéger l’arganier. La première session de formation en matière …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *