Accueil / Actualités / Elevage / Déficit pluviométrique: commercialisation de l’aliment Composé pour l’élevage bovin marocain
Déficit pluviométrique: commercialisation de l'aliment Composé pour l’élevage bovin marocain

Déficit pluviométrique: commercialisation de l’aliment Composé pour l’élevage bovin marocain

Lancement d’une opération de commercialisation d’aliment composé pour l’élevage bovin au Maroc.

Programme de gestion de l’impact du déficit pluviométrique: Lancement de l’opération de commercialisation de l’aliment Composé pour l’élevage bovin

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme de gestion de l’impact du déficit pluviométrique, le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime a présidé, jeudi 5 mai 2016, une réunion de suivi avec les responsables des différentes structures du Ministère pour faire le point sur l’état d’avancement des différentes actions engagées.

Depuis le lancement du programme, 6,13 millions de quintaux ont été commercialisés dans le cadre de la composante orge subventionnée engagée en 5 tranches à travers 230 centres relais couvrant tout le territoire national.  A ce jour,   2,7 millions Qtx ont été écoulées au profit de 310.000 bénéficiaires. Cette opération a contribué à stabiliser les prix des aliments de bétail sur le marché national et à baisser considérablement la pression de la demande des éleveurs sur ces aliments, grâce l’importance des quantités mises en place, ainsi qu’à la bonne efficience de la gouvernance de l’opération, particulièrement la distribution de l’orge à guichets ouverts.

La composante abreuvement du cheptel, qui porte sur l’acquisition de 2.700 citernes plastiques et tractées se poursuit avec pour objectif, à terme, l’aménagement de 256 points d’eau existants et la construction de 268 nouveaux points d’eau, ainsi que la prise en charge des frais de fonctionnement des camions-citernes.

L’encadrement sanitaire du cheptel concerne, pour sa part, les petits ruminants (15 millions de têtes), ainsi que les camelins (180 000 têtes) à travers le traitement antiparasitaire interne et externe et la vaccination.

Enfin, le programme d’irrigation d’appoint des plantations réalisé au profit des jeunes plantations des projets piliers II se poursuit dans les régions concernées.

Par ailleurs, lors de cette réunion, il a été procédé au lancement de l’opération ^également prévue dans le programme gouvernemental relative à la commercialisation de l’aliment composé subventionné destiné à l’élevage bovin.

La mise en œuvre de cette opération reposera sur la base de données du Système National d’Identification et de la Traçabilité (SNIT) des bovins mis en place par le Ministère de l’Agriculture. L’opération touchera l’ensemble du territoire du Royaume. Elle porte sur une quantité globale de 4.6 millions de quintaux et démarre sur le terrain à partir de la mi-juin. L’objectif de cette opération est de permettre aux éleveurs de maintenir les performances de production de leur cheptel bovin.

Un dispositif dédié est mis en place pour le pilotage de toute l’opération. Il implique l’ensemble des structures du Ministère de l’Agriculture concernées. Un système d’information a été mis en place pour faciliter la gestion et le suivi de cette opération en temps réel.

Des centres d’accueil de proximité seront mis en place au niveau des différentes structures déconcentrées provinciales et régionales du Ministère pour encadrer cette opération, recevoir et traiter les demandes des éleveurs et des organisations professionnelles.

Avec MAPM & Crédit photo: AgriMaroc.ma

Regardez aussi

Etude pour l’exportation des volailles marocaines en Afrique

Etude pour l’exportation des volailles marocaines en Afrique

Etude pour le développement des exportations de volailles marocaines en Afrique. Une présentation d’étude s’est …