Accueil / Technique / Dossier / La culture du poireau : conseils pratiques

La culture du poireau : conseils pratiques

Comment réussir sa culture de poireaux ?

Le poireau est originaire du  bassin méditerranéen. Il fait partie de la famille des Alliacées. C’est une plante vivace, de part son bulbe, mais elle est récoltée comme une plante annuelle. Le poireau mesure généralement de 40 à 60 cm de haut. La partie consommée est le bulbe (la partie blanche).

Quelles sont les critères du poireau ?

Le poireau préfère des climats doux et humides. C’est une culture qui a une bonne tolérance au froid pour les cultures d’hiver. Elle est caractérisé par un port dressé, la forme du bulbe (peu marquée), une couleur de feuillage (bleuté, vert foncé) et une très bonne tête d’assolement.

Exigences pédologiques du poireau

Il a besoin d’un sol léger, drainé et d’un peu d’ensoleillement. La période de semis peut commencer tôt dans la saison, dès que les températures sont stabilisées à 15°c. Il faut prévoir un espacement de 10 à 15 cm entre chaque plant et 25 à 30 cm entre chaque rang. La récolte se fait environ 5 mois après le semis.

Le buttage

La partie consommée des poireaux est la partie blanche. Seule la partie enterrée du plant blanchit, de ce fait, plus le poireau est enterré, plus la partie blanche que nous consommons sera importante. Le buttage des plants permet de favoriser le blanchiment des poireaux, vous devez donc les butter régulièrement. Cette technique consiste à ramener la terre au pied du poireau afin de créer une petite butte.

L’arrosage

Les poireaux ont un très faible besoin  en eau. Par conséquence, il faut les arroser en petite quantité uniquement en cas de sécheresse prolongée ou de forte chaleur. Le paillage peut-être une solution car il permet de garder plus longtemps l’humidité nécessaire au développement du poireau.

Le compagnonnage

Certaines plantes peuvent gêner le poireau, c’est le cas par exemple des haricots, des pois, de la blette et du chou. D’autres lui sont bénéfiques comme la carotte, la laitue, la mâche, le céleri, les tomates et l’oignon. Par exemple, les carottes et l’oignons cultivés entre les rangs de poireaux éloignent la teigne du poireau. Le poireau, grâce à son odeur très prononcée, repousse la mouche de la carotte.

La rotation

La rotation des cultures sur une parcelle consiste à alterner la culture de plusieurs légumes en tenant compte des besoins de chacun en matières organiques ainsi que de leur sensibilité à certaines maladies et parasites.

Les légumes à planter avant le poireau sont les poirées et les légumes fleurs peu gourmands (artichaut, chou-fleur…).

Les légumes qu’il faut planter après sont la carotte, le radis, le navet ou encore la coriandre.

Avec agrobio-bretagne et Rustica

Regardez aussi

La culture du pêcher au Maroc

La conduite du pêcher au Maroc. Au Maroc, la culture du pêcher s’étend sur une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *