Accueil / Cahier Technique / La culture en lasagne
newsletter agrimaroc.ma
La culture en lasagne

La culture en lasagne

Les avantages et les étapes de la mise en œuvre d’une lasagne.

La culture en lasagne est une  technique écologique  permettant de créer des plates bandes jardinières ou ornementales en alternant une couche de déchets verts : tontes fraîches d’herbe, épluchures…  et une couche de déchets bruns riches en carbone : cartons, papier, paille et foin, feuilles mortes.

Cette technique a été mise au point par l’Américaine Patricia Lanza dans les années 90 qui s’inspira des conseils de jardinage de sa grand-mère et de l’observation du sol en forêt. Elle l’a appelée « lasagna-bed » par allusion aux diverses couches qui composent les lasagnes en cuisine.

Le principe  de la culture en lasagne,  est très simple,  nécessitant une certaine maitrise des proportions.
C’est un peu comme un compostage bien organisé sur lequel on peut planter directement. Il s’agit en effet de superposer sur le sol des couches successives de matériaux de compostage qu’on termine par une couche de terreau sur laquelle on peut  immédiatement planter des légumes, des fruits ou aussi des  fleurs. La culture en lasagne est idéale pour les légumes les plus exigeants, puisqu’ils pousseront dans un sol extrêmement fertile et riche.  L’intérêt principal d’une telle pratique consiste en la valorisation de toutes sortes de matières organiques qui sont souvent considérées comme des déchets mais  aussi de pouvoir mettre en culture des terre très peu fertile, voire complètement artificialisées.

Les avantages de la culture en lasagne

Comme mentionnée cette technique de culture  est très intéressante et présente plusieurs avantages parmi lesquels on cite :

Possibilité de culture sur un sol pauvre, ingrat, jamais cultivé  ou inexistant

La culture en lasagne permet de valoriser un espace où le sol est de mauvaise qualité voire inexistant.

C’est une technique très flexible et offre une multitude de possibilités, elle permet de faire pousser des végétaux dans des endroits où il n’y a pas de terre (dans une cour par exemple), ou dans des endroits où la terre n’est pas de bonne qualité ou  sur un terrain envahi de mauvaise herbes.

Facile et rapide à mettre en œuvre

La culture en lasagne  se caractérise par la simplicité et la rapidité d’exécution, peu d’outillage sont nécessaires (pas de travail du sol). Sans oublier que cette technique ne nécessite pas beaucoup d’effort physique, en effet, selon  la hauteur de la lasagne, on n’a plus besoin de se baisser par exemple pour travailler dans le potager.

La facilité du désherbage

Dans le potager en lasagne,  le désherbage est très limité voire superflu, les herbes indésirables sont moins présentes,  en effet,  les conditions  dans ce micro climat ne sont pas réunies pour favoriser leur  développement.

Une technique écologique

La culture en lasagne est assez novatrice car elle introduit une notion de recyclage des déchets,  elle permet en effet, de recycler des éléments (cartons, feuilles…) qui auraient fini dans une poubelle ou à la déchetterie. En outre, elle ne nécessite  pas d’engrais chimique, ni phytosanitaire, puisqu’ il y a  utilisation directe d’azote et de carbone de décomposition.

Enrichissement du sol

Cette technique permet d’enrichir rapidement les sols pauvres sans avoir recours  au labour. Des couches successives d’éléments permettent  aux micro-organismes de décomposer le tout. Ce type de culture est très intéressant pour la production de légumes nécessitant une bonne fumure.

Production rapide et généreuse

A la différence du compost, la lasagne a une forte capacité de rétention d’eau et donc un plus faible besoin en arrosage.  En outre grâce à la forme et la couleur sombre de la couche finale,  elle dégage de la chaleur et diffuse directement aux plantes tous les éléments favorables à leur croissance garantissant ainsi une production rapide et généreuse.

Mise en œuvre d’une lasagne

La mise en place d’une culture en lasagne se fait en plusieurs étapes qui sont les suivantes :

Etape 1 : Aplanir le sol et  étaler le carton de manière à bien couvrir le sol : On commence par étaler le carton neutre directement sur le sol en une seule épaisseur, ou en deux épaisseurs, on ajoute si besoin des feuilles de journaux. Il est important de  chevaucher les morceaux pour qu’il n’y ait pas de trous. Afin d’améliorer sa décomposition, on peut  également humidifier cette première couche.

Notons  que Le carton est  indispensable pour faire des lasagnes, c’est un ingrédient facile à trouver qui représente  une excellente barrière contre  les mauvaises herbes.  Le carton doit être sans plastique, papiers collants et agrafes  de préférence  d’origine naturelle (cellulose et lignine), et  de structure aérée afin de permettre  la nidification des vers de terre.

Pour le  journal il ne faut  pas craindre l’encre qui jusqu’à maintenant  ne contient plus de métaux lourds, il  est aussi préférable de l’utiliser en couches  peu épaisse pour éviter son compactage, ou bien le couper  en petits morceaux en mélange avec un autre matériau.

Etape 2 : On dispose au dessus de la première couche les matériaux bruns les plus grossiers tels que le broyat de branches, paille, feuilles mortes. Le tout bien humidifié et bien reparti sur toute la lasagne formant une couche de 8 cm environ.

Etape 3 : On ajoute par la suite, les matériaux verts (environ 5cm)

Etape 4 : On finit par  ajouter les matériaux bruns les plus fins comme les  feuilles, paille ou   foin, feuilles bien décomposées, marc de fruits, fumier… pour faire une couche d’environ 8cm. Si on dispose de  suffisamment de matériaux, il est possible de  faire plusieurs séries de couches fraîches et sèches dans les proportions 2/3 pour1/3 de matière fraîche

Etape 5 : Lors de cette étape,  on prépare un mélange terreau/compost ou terreau/ fumier. Si on ne dispose pas de compost, on peut utiliser  du terreau enrichi  et on veille à le bien le répartir sur toute la lasagne sur quelques cm d’épaisseur. Puis on arrose le tout en pluie fine. Il est ainsi possible de  planter directement dans la lasagne en toutes saisons !

Pour faciliter le travail sur les plants, la lasagne ne doit  pas dépasser 1,20 mètre de large. On peut  par exemple fixer des planches autour pour la maintenir 30/35 cm de haut.

Regardez aussi

Tomates: Bien gérer la fertilisation et l’irrigation

Tomates: Bien gérer la fertilisation et l’irrigation

Bien gérer la fertilisation et l’irrigation des tomates. La tomate est la culture maraîchère la plus …

Chargement...