Accueil / Technique / Cahier Technique / La culture hydroponique
La Culture hydroponique
La Culture hydroponique - photo:DR

La culture hydroponique

La Culture hydroponique.

Culture hydroponique : Comment ça fonctionne ?

Le système de culture hydroponique se base sur l’utilisation d’un substrat inerte en utilisant une solution aqueuse contenant les nutriments. Une fois maitrisée, cette technique permet d’énormes économies en eau d’irrigation.

Cette méthode permet de cultiver, dans un espace restreint, un plus grand nombre de plantes qui donnent rapidement un meilleur rendement

Le terme hydroponique a été développé aux États-Unis au début des années 1930 pour décrire la technique de culture des plantes ayant leurs racines suspendues dans l’eau contenant des sels minéraux.

Cette méthode permet de cultiver, dans un espace restreint, un plus grand nombre de plantes qui donnent rapidement un meilleur rendement. Ainsi, le goût des légumes en est aussi amélioré. De plus, les plantes les plus propices à la culture hydroponique sont les concombres, les tomates et les plantes à feuilles comme la laitue et les fines herbes.

Puisque de nombreuses méthodes hydroponiques impliquent l’utilisation de certains milieux de croissance, on parle souvent de culture hors sol

Le principe de la culture hydroponique.

La culture hydroponique consiste à placer les plants dans un milieu de croissance, comme de la laine minérale, des granules d’argile, de la mousse ou de la mousse recyclée, du gravier, de la tourbe, de la sciure ou des fibres de coco, puis alimentés avec une solution nutritive qui favorise la croissance. Puisque de nombreuses méthodes hydroponiques impliquent l’utilisation de certains milieux de croissance, on parle souvent de culture hors sol, la véritable culture hydroponique s’effectuant dans l’eau seulement. La majeure partie des légumes de serre des pays développés sont produits au moyen d’un système hydroponique.

La culture Hydroponique, à l’instar de culture hors-sol, se base sur l’utilisation d’un substrat inerte pour maintenir et faire grandir les plantes en utilisant une solution aqueuse contenant les nutriments dont les plantes ont besoin pour leur croissance et leur floraison. Le système hydroponique a beaucoup évolué jusqu’à aujourd’hui avec des systèmes de plus en plus impressionnants.

La sécheresse ne peut donc pas s’imposer comme problème, et les germes pathogènes ne peuvent pas se développer dans une culture hydroponique

Le système hydroponique : avantages.

La culture hydroponique demande une attention et un contrôle permanents. Si les plantes poussent vite, il faut néanmoins vérifier régulièrement l’acidité des solutions nutritives ainsi que l’ensemble du système. L’eau circule dans un système fermé, et est pompée de façon permanente. La sécheresse ne peut donc pas s’imposer comme problème, et les germes pathogènes ne peuvent pas se développer dans une culture hydroponique. Les insectes et autres parasites sont également exclus.

La solution nutritive bien dosée en sels minéraux est apportée directement au système racinaire réduisant ainsi les pertes par évaporation ou par projection

Les avantages des cultures hydroponiques par rapport à un système de production classique de pleine terre sont nombreux. D’abord, l’hydroponie permet de s’épargner des contraintes chimiques, physiques ou biologiques du sol. Une surface imperméabilisée, des terrains caillouteux, ou infestés de ravageurs, deviennent productifs.

Les substrats utilisés dans les systèmes hydroponiques sont réutilisables après désinfection.

Les cultures hydroponiques sont économes en eau. La solution nutritive bien dosée en sels minéraux est apportée

La Culture hydroponique
La Culture hydroponique – photo:DR

directement au système racinaire réduisant ainsi les pertes par évaporation ou par projection. On considère que les systèmes hydroponiques permettent de réaliser 75% à 90 d’économie en eau par rapport à un arrosage traditionnel par aspersion. Les cultures maraichères hydroponiques demandent 90% d’eau en moins qu’une culture de plein champ.

L’économie en engrais dépend du système utilisé. Les solutions nutritives qui ont alimenté les cultures sont de plus en plus recyclées. Elles subissent des traitements (stérilisation chimique/physique et rectifications en engrais) avant d’être réintroduites dans les réservoirs. Ce recyclage permet de limiter les transferts de polluants vers le milieu naturel.

Certaines expériences ont également montré l’augmentation de la teneur en principes actifs chez des plantes médicinales et en protéines chez les légumes cultivées en hydroponie.

Les rendements en culture hydroponique sont généralement supérieurs. Cela grâce à la gestion de l’éclairement, de la température et de la fertilisation, à la diminution du stress hydrique et une meilleure utilisation de l’espace disponible. Les produits cultivés en hors-sol sont de qualité supérieure. Certaines expériences ont également montré l’augmentation de la teneur en principes actifs chez des plantes médicinales et en protéines chez les légumes cultivées en hydroponie.

De plus, les plantes qui poussent en hydroponique sont généralement saines, vigoureuses et sont donc moins souvent traitées. Conséquences ils y a moins de résidus de pesticides et aucun herbicide n’est ainsi utilisé. Un des avantages liés à la technique hors-sol est la facilité de déplacement de la culture et la simplification des techniques culturales.

Mais la culture hydroponique a aussi des inconvénients.

Les filières de traitements de certains substrats (laine de roche en particulier) sont encore peu développées dans certains pays. Dans un système hydroponique fermé, où la solution nutritive est recyclée, le risque de propagation d’un agent pathogène d’une plante à l’ensemble de la culture est grand.

La Culture hydroponique
La Culture hydroponique – photo:DR

Dans un système hydroponique, un lot de plantes de la même variété bénéficie de facteurs environnementaux (Température, humidité, éclairement, substrat, etc.), et d’une fertilisation identiques. Rien de comparable à une culture en pleine terre dont les conditions climatiques, à l’échelle d’une parcelle, font varier les qualités organoleptiques d’une récolte. Mais cela ne signifie pas pour autant que la qualité générale des légumes cultivés en hydroponie est inférieure.

Les systèmes hydroponiques actifs (où l’eau circule grâce à une pompe) demandent de l’énergie pour fonctionner. Une panne de la pompe, du programmateur d’arrosage, une coupure du courant prolongée peut, selon le système utilisé, ruiner la culture en quelques heures. Pour résoudre ce problème de sécurité d’approvisionnement en électricité, les fabricants ont développé des systèmes hydroponiques alimentés par des panneaux photovoltaïques. Grâce à ce mode d’énergie, les cultures hydroponiques pourront s’installer dans les endroits isolés et devenir autonome d’un point de vue énergétique.

Le goutte-à-goutte est le parfait allié.

Le système d’irrigation en goutte-à-goutte est plus simple à gérer en hydroponique puisque il peut marcher en continu. L’eau est distribuée au niveau des plantes par un système de goutteurs qui achemine l’eau depuis la pompe jusqu’au substrat avec un débit variable en fonction à la fois de la puissance de la pompe et du type de goutteur utilisé.

Malgré le coût, l’hydroponique reste meilleur.

L’hydroponie s’avère plus avantageuse. Les racines qui sont trempés dans la solution sont moins sujettes à une nécrose due à une asphyxie et la plante est en meilleure santé car plus oxygénée, et de façon naturelle. Les avantages de l’hydroponique sur la culture traditionnelle deviennent évidents à partir du moment où on ajoute exactement à l’eau les nutriments dont la plante a besoin. Quand on ajoute de l’engrais à la terre, il n’est pas toujours utilisé par la plante, ce qui augmente la charge du sol. De plus, comme les plantes sont cultivées sous serre, on peut contrôler la température, la lumière et les insectes nuisibles. Utilisée à grande échelle, la culture hydroponique peut s’avérer coûteuse, mais c’est parfois la meilleure option.

Regardez aussi

Les méthodes de culture du persil au Maroc

Les méthodes de culture du persil au Maroc

Conseils et méthodes sur la culture du persil au Maroc.  Au Maroc, le persil est …

Un commentaire

  1. Bonjour, article très intéressant.
    J’ai découvert l’hydroponie récemment, étant moi même un fan de bio et de high tech. Mais à la différence du produit que vous présentez, j’ai acheté un potager intérieur à domicile! Ca s’appelle Vegidair (vegidair.co) . C’est assez incroyable à vrai dire! Ce n’est pas en usine comme vous le présentez. Mais bien chez soit. Je plante moi même des salades persils etc.
    Une belle journée et vive l’indépendance alimentaire
    Augustin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *