Accueil / Actualités / Actu Maroc / Création de synergies entre les services de l’eau et de l’énergie

Création de synergies entre les services de l’eau et de l’énergie

Appel à créer des synergies entre les services de l’eau et de l’énergie afin de traiter ces deux ressources de manière liée à l’échelle internationale et nationale.

Le chef du service des énergies solaires au ministère de l’Energie, des mines et du développement durable, Ahmed Ghzaoui, a appelé, mardi à Marrakech, à créer des synergies entre les services de l’eau et de l’énergie afin de traiter ces deux ressources de manière liée à l’échelle internationale et nationale.

« Aujourd’hui, nous sommes appelés, plus que jamais, à créer des synergies entre les services de l’eau et de l’énergie afin de traiter ces deux ressources de manière liée et non dissociée à l’échelle internationale et nationale, tout en favorisant une gestion des ressources en énergie et en eau de manière plus solidaire en vue de réduire les précarités énergétiques et hydriques », a souligné M. Ghzaoui, qui intervenait à la 1ère conférence MinWater CSP sous le thème « Réduction de la consommation d’eau dans les centrales CSP, nouvelles approches de nettoyage, de refroidissement et de simulation des miroirs ».

Dans ce cadre, il a expliqué que la gestion durable de ces deux ressources vitales, étroitement liées, sera en mesure de contribuer de manière significative au développement socio-économique et humain.

Dans ce sens, il a fait savoir que le Maroc a reconnu les liens solides et complexes qui existent entre l’eau et l’énergie, notant qu’un certain nombre d’initiatives reflètent l’importance accordée par le Royaume à la question « Eau-Energie », particulièrement, la fusion des deux offices publics en charge de la mise en œuvre des politiques de l’Etat dans les domaines de l’eau et de l’électricité dans une entité unique.

Pour sa part, le directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN), Badr Ikken, a indiqué que cette conférence qui a pour but de traiter le sujet d’optimisation de la consommation d’eau dans les centrales solaires thermiques à concentration (CSP), regroupe plusieurs participants qui travaillent ensemble dans le cadre du projet MinWater CSP, financé par la Commission européenne, et qui vise à baisser la consommation d’eau pendant le refroidissement des centrales à plus de 90 % et la réduire jusqu’à 25 % pendant le nettoyage des miroirs tout en augmentant le rendement global du cycle de 2 %.

A ce titre, il a précisé que ce projet a permis de mettre en place un banc de test au Green Energy Park de Benguerir pour l’encrassement des tubes de refroidisseur hybride, qui a pour rôle d’observer, mesurer et étudier la dégradation des composants de refroidisseur/ condenseur en conditions météorologiques opérationnelles et sous conditions extrêmes.

« Grâce aux nouvelles solutions, mises au point par MinWater CSP pour réduire la consommation d’eau dans les centrales CSP, la technologie devient ainsi plus intéressante pour les pays où règne une pénurie d’eau et qui visent à être moins dépendants des combustibles fossiles », a relevé le coordinateur du projet MinWater CSP, Dr. Falk Mohasseb.

De son côté, le représentant du Groupe OCP, Karim Saoud, a mis en avant la vision du Groupe sur la thématique de la conférence et les leviers de la stratégie eau et la stratégie énergie d’OCP visant à réduire la consommation d’eau et d’énergie dans l’industrie des phosphates.

Organisée dans le cadre du projet de recherche « MinWater CSP » en partenariat avec l’ensemble des partenaires du projet, cette conférence de deux jours a été une occasion pour présenter les avancements réalisés au sein du projet « MinWater CSP », renforcer les synergies avec des projets et initiatives similaires et construire un dialogue avec les acteurs internationaux et locaux autour de la problématique de gestion de l’eau dans les centrales CSP.

Le projet MinWater CSP, dont les activités ont démarré en janvier 2016, a pour objectif la réduction de la consommation d’eau dans les centrales solaires thermiques et regroupe 12 partenaires scientifiques et industriels de renommée internationale dans les domaines des technologies CSP et de la gestion des ressources hydriques, représentant l’Afrique du Sud, l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, l’Italie et le Maroc.

Regardez aussi

Prévisions météorologiques du jeudi 19 juillet 2018

Prévisions météorologiques du jeudi 19 juillet et la nuit suivante. Voici les prévisions météorologiques pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *