Accueil / Technique / Cahier Technique / Courges et courgettes: Les maladies non-parasitaires sur fruit
Courges et courgettes: Les maladies non-parasitaires sur fruit

Courges et courgettes: Les maladies non-parasitaires sur fruit

Les maladies non-parasitaires des courges et courgettes sur fruit.

Il existe de nombreux virus et ravageurs qui entraînent des dégâts sur les cultures de courges et courgettes (cucurbitacées) mais parfois, les déformations, décolorations, etc, des fruits peuvent avoir une cause non-parasitaire.

Outre les maladies parasitaires causées par un virus ou un ravageur, les courges et courgettes peuvent  souffrir de maladies abiotiques. Ces dernières peuvent être engendrées par de mauvaises conditions climatiques, des problèmes biologiques de la plante, etc. Ici, nous allons discuter des maladies non-parasitaires ayant un impact sur les fruits.

Conditions climatiques et environnementales

Brûlures solaires

Brûlure due au soleil sur une courge
Brûlure due au soleil sur une courge

Les fruits aussi peuvent prendre des « coup de soleil ». Les courges et courgettes y sont particulièrement sensibles.  Composés majoritairement d’eau et d’un tissu tendre, les fruits peuvent facilement laisser apparaître des marques suite à une exposition trop intense au soleil. Cela se traduit par une déshydratation superficielle du côté où la courge/courgette est surexposée. De grandes tâches de couleur blanchâtre à brun foncé en passant par le gris (selon les espèces) apparaissent. Les brûlures solaires sont favorisées lorsque les feuilles de la plante ne sont plus assez denses pour abriter le fruit. Attention, ces lésions peuvent former une porte d’entrée pour les champignons qui provoquent ensuite le pourrissement du fruit.

Pluie forte et grêle

Impacts de la grêle sur une courgette
Impacts de la grêle sur une courgette

Les fortes pluies et la grêle peuvent endommager les cultures en plein champs de courges et courgettes. Ils déchirent les feuilles et font des petits trous sur les fruits. Les lésions peuvent se transformer en lésions nécrotiques ou en tâches liégeuses qui rendent les fruits invendables. De plus, ces aléas climatiques peuvent altérer la capacité de photosynthèse de la plante.

Stress thermique

Le stress thermique est mauvais pour la culture des cucurbitacées.  Ce facteur concerne davantage les cultures en plein champs dont les fruits peuvent présenter divers symptômes (déformation par exemple) en cas de stress thermique.

La nécrose apicale

La nécrose apicale est un désordre physiologique qui se manifeste partout dans le monde. Il s’agit de tâches noirâtres.

Au début, des tâches à l’aspect mouillé se manifestent sur l’extrémité apicale (d’où son nom)  c’est-à-dire à l’opposé du pédoncule. Petit à petit la tâche s’étend et les tissus tachés flétrissent tout en prenant une couleur brune ou noire. Le fruit lui aussi flétrit.

La nécrose apicale est provoquée par un manque de calcium qui peut être causé par un système racinaire limité ou endommagé, un stress hydrique, des excès de sels, etc.

Nécrose apicale sur une courgette
Nécrose apicale sur une courgette

Pour limiter les chances d’être touché par la nécrose apicale des courges et courgettes, voici quelques conseils :

  • Planter vos courges et courgettes sur un sol bien drainé,
  • Pailler le sol pour maintenir l’humidité,
  • Veiller à ne pas abîmer le système racinaire,
  • Maintenir un pH optimal pour faciliter l’absorption du calcium,
  • Eviter de faire de gros apports en engrais et fumiers à forte teneure en ammoniac car cela augmentera la salinité du sol,
  • Faire des apports au sol en nitrate de calcium ou foliaire avec du chlorure de calcium.

Attention, la nécrose apicale affaiblit les plantes et constitue une porte d’entrée pour d’autres maladies, notamment des champignons tels que le Botrytis ou la pourriture noire (Chancre gommeuse sur tige).

Pour plus de détail sur la nécrose apicale, rendez-vous sur la fiche technique de la nécrose apicale (cul noir) des tomates.

Coulure des fruits ou avortement

La coulure des fruits, aussi appelée « avortement » est une maladie provoquée par une mauvaise fécondation du fruit. Les fleurs des courges et courgettes ne vivent pas longtemps. Si elles ne sont pas polonisées au moment opportun alors la fécondation peut rater. Dans ce cas, les fruits issus de cette mauvaise fécondation jaunissent et se nécrosent. D’autres symptômes peuvent apparaître comme la chute des fleurs et la déformation des fruits (fruits tordus, en forme de massue ou avec du placenta apparent).

Attention, par temps humide, les fleurs se collent parfois aux fruits ce qui offre un milieu très favorable aux champignons tels que le Botrytis.

Origine

Début de coulure/avortement des courgette
Début de coulure/avortement des courgette

L’avortement peut être provoquée par deux facteurs. La première cause est l’absence ou la faible quantité de pollen qui est due à un manque de fleurs mâles. Ce facteur est surtout observé en début de floraison, période pendant laquelle le taux de fleurs mâles est particulièrement bas. La coulure des fruits peut aussi être causée par de mauvaises conditions météorologiques qui entraînent une baisse de l’activité des insectes pollinisateurs. Les temps de type hivernaux : températures faibles, humidité élevée, peu de luminosité, vent, pluie, etc, font fuir les insectes pollinisateurs. Notez également que la coulure des fruits est favorisée sur une plante surchargée en fruit et ayant un système racinaire endommagé.

Prévenir la maladie

Quelques techniques simples peuvent vous permettre d’éviter la maladie :

  • Produire sous abris permet de réduire les risques de coulure du fruit. Dans le cas d’une culture en plein champs, protéger les plantes grâce à une haie par exemple,
  • Réguler l’hygrométrie de la serre. Un taux d’humidité trop élevé réduit la capacité à germer,
  • Laisser la luminosité pénétrer dans la serre. Il ne faut pas trop « blanchir » la serre.
  • Si la pollinisation est mauvaise, il faut essayer d’assurer une croissance « pathénocarpique » (développement du fruit sans fécondation). Pour cela, il faut pulvériser une substance de croissance. Attention, les courges et courgettes obtenues sont souvent légèrement déformées et difficilement commercialisables mais il existe maintenant des variétés spéciales pour la croissance parthénocarpique,

Si des fruits sont touchés par la coulure, coupez-les ! Ces derniers présentent des conditions favorables aux champignons tels que le Botrytis qui se développe très vite une fois installé dans la culture.

Avec l’INRA

Regardez aussi

Palmier dattier: Arbre providence des Oasis de Tafilalet

Palmier dattier: Arbre providence des Oasis de Tafilalet

Le palmier dattier est l’arbre providence des Oasis de Tafilalet. Le palmier dattier joue un …