Accueil / Actualités / Actu Maroc / Consommation de lait en baisse à cause d’une campagne dénigrante
Consommation de lait en baisse à cause d’une campagne dénigrante

Consommation de lait en baisse à cause d’une campagne dénigrante

La consommation de lait au Maroc connait une baisse à cause d’une campagne médiatique.

Une campagne de dénigrement et d’intox faisant fureur sur les réseaux sociaux depuis quelques mois affecte la filière du lait au Maroc.

Selon une analyse parue dans L’Economiste, la consommation de lait au Maroc connaît une baisse considérable depuis quelques mois. La cause principale de cette situation serait la diffusion sur les réseaux sociaux d’une campagne de dénigrement et d’intox virulente relativisant les bienfaits des produits laitiers.

Outre le rôle de cette campagne dans la baisse de consommation de lait, la Fédération interprofessionnelle marocaine du lait, Fimalait, expose d’autres facteurs persistants depuis 2014. En effet, cela fait maintenant près de 3 ans que la filière laitière connaît un repli estimé à 1,4%. La baisse de l’indice de confiance des ménages qui était de 79 points en moyenne entre 2008 et 2013, est passé à 74 points de 2014 à 2016. Les nombreuses attaques médiatiques sur le lait ainsi que la réduction du pouvoir d’achat des consommateurs ont eu un impact négatif sur la filière. La surproduction saisonnière et la concurrence du marché international sont deux facteurs qui impactent davantage la filière. Les professionnels mettent en évidence le déséquilibre auquel est confrontée la filière. Selon Le 360, l’Etat projette de mettre en place un programme visant à préserver les équilibres de la filière.

L’Economiste rappelle que l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) préconise de consommer 90 litres de lait ou de ses produits dérivés par personne et par an. Or, les marocains en consomment actuellement 72 litres par an, ce qui est loin de la limite de l’OMS et donc sans danger. C’est dans cette optique que l’ONSSA a recommandé aux consommateurs d’interpréter avec prudence les faits accusateurs véhiculés sur les produits laitiers, notamment à travers les réseaux sociaux.

Un mot sur la filière laitière au Maroc :

Les besoins nationaux en lait et produits dérivés sont couverts à 96% par la production locale. Des importations sont effectuées pendant le mois de ramadan, période pendant laquelle la demande augmente fortement. L’importation permet également d’approvisionner le pays en produits dérivés tels que le lait écrémé en poudre, le fromage ou le beurre.  En 2016, 6 000 tonnes de poudre de lait écrémé, 24 043 tonnes de beurre et 40 367 tonnes d’autres produits ont été importées.

Regardez aussi

La DRA de Rabat prend des mesures pour la campagne 2017

La DRA de Rabat prend des mesures pour la campagne

La DRA de Rabat prend des mesures pour le bon déroulement de la campagne. La …