Accueil / Technique / Cahier Technique / Conseils pour une rotation des cultures efficace
conseils-rotation-culture

Conseils pour une rotation des cultures efficace

Importance de la rotation des cultures et conseils d’application.

La rotation des cultures, aussi appelée assolement, permet de limiter l’appauvrissement du sol en matière organique et de réduire le développement des parasites sur une parcelle. C’est une technique simple à mettre en application mais qui demande toutefois de l’organisation et de la préparation.

Pourquoi pratiquer la rotation des cultures ?

Lors de sa croissance, une plante puise dans les ressources du sol pour se nourrir des nutriments des matières organique et minéral. De ce fait, le sol s’appauvrit. La rotation des cultures est une façon d’atténuer cet effet. Puisque chaque plante a des besoins spécifiques en éléments, il est possible d’alterner les cultures en fonction de leurs besoins nutritifs. Le sol aura ainsi le temps de se régénérer et de se ressourcer en éléments minéraux et organiques.

La rotation des cultures est aussi un moyen naturel de limiter la propagation des maladies et parasites. En effet, en alternant les cultures, vous vous assurez de ne pas planter vos légumes là où les parasites auxquelles ils sont sensibles se sont installés lors de la précédente campagne. Par exemple, vous ne planterez pas vos carottes au milieu des larves de mouche pondues sur la parcelle des carottes de la précédente campagne. Vos plants sont éloignés de la menace.

La rotation des cultures est une technique naturelle qui permet d’améliorer les rendements tout en limitant l’usage de produits tels que les pesticides ou engrais.

Classer ses légumes

Afin de programmer au mieux l’assolement, il faut commencer par classer les légumes à cultiver par groupe. Nous en dénombrons quatre :

-Les légumes-feuilles : la mâche, le chou, les salades, l’épinard, etc. Ils ont besoins d’un sol riche en azote.

-Les légumineuses : les haricots, les fèves, les poids, etc. Ils enrichissent le sol en azote.

-Les légumes-fruits comme les tomates, l’aubergine et les cucurbitacées (melons, courges, concombres) etc,  qui sont très gourmands en nutriments.

 -Les légumes-racines : la carotte, le panais, la betterave, le navet, etc. Ils puisent les éléments dans les profondeurs du sol.

Etablir un calendrier pluriannuelrotation-culture

Afin de bien organiser sa rotation, il est important de faire un plan pluriannuel des cultures. Pour cela, il faut alterner chaque année les groupes de légumes (comme établi ci-dessus). Ainsi, sur une parcelle se succéderont les légumineuses (qui enrichissent le sol en azote), puis les légumes-feuilles (qui profiteront de l’apport en azote), les légumes-racine légumes racines (qui ont peu d’exigence) l’année suivante et enfin les légumes-fruits (qui bénéficieront d’un compost mûr).  Puis le cycle recommencera avec légumineuses qui jouent un rôle d’engrais vert.

Un assolement maraîcher est difficile à établir il faut tenir  compte : du grand nombre d’espèces cultivées, de leur durée d’évolution qui varie d’un mois à un an et plus, leurs exigences climatiques et édaphiques, la botanique de leur système racinaire et leur importance économique.

Source : « organiser la succession des cultures » par Rustica et « Les cultures maraîchères au Maroc » par Agroelevage.

Regardez aussi

Fiche Technique de la culture du piment rouge (niora) au Maroc

Fiche technique de la culture du piment rouge (niora) au Maroc

Méthode technique de la culture du piment rouge (niora) au Maroc. Originaire d’Amérique du Sud, …