[pro_ad_display_adzone id="4804"] comicom
Accueil / Technique / Cahier Technique / Colza: Combattre la Sclérotinia ou pourriture blanche
Colza: Combattre la sclérotinia ou pourriture blanche

Colza: Combattre la Sclérotinia ou pourriture blanche

Combattre la Sclérotinia ou pourriture blanche du colza.

Le colza est une culture en pleine expansion au Maroc. La Sclérotinia, communément appelée pourriture blanche, est une maladie cryptogamique apparue très récemment dans le Royaume. Ce champignon, encore peu connu des agriculteurs du pays, a un effet dévastateur sur les cultures s’il n’est pas traité à temps.

La Sclérotinia, communément appelée pourriture blanche, est une maladie du colza provoquée par le champignon Sclerotinia sclerotiorum. Elle affaiblit la tige, ce qui cause la verse du colza et la maturation précoce (échaudage). Cette maladie engendre des pertes importantes sur le rendement.

Au Maroc, les premières attaques de la Sclérotinia sont survenues au cours de la campagne 2016/17. La maladie a attaqué pendant les mois de février et mars dans plusieurs régions comme celles de Chaouia, Zaïre et du Ghrab.

Symptômes

Lésions sur tige et feuille
Lésions sur tige et feuille

Sclerotinia sclerotiorum attaque de préférence les cultures au stade de floraison jusqu’à la chute des pétales. Plus l’attaque est précoce, plus les pertes sont considérables. Au Maroc, les pertes ont été de près de 50% sur les cultures infectées précocement lors de la campagne 2016/17.

Les principaux symptômes sont l’apparition de lésions nécrotiques sur la tige et les feuilles du colza (voir photos). Les tâches sont d’abord humides puis  se dessèchent avant de s’éclaircir. Le champignon affaiblit la plante, ce qui provoque la verse. De plus, de la pourriture envahit la tige ce qui bloque l’alimentation de la partie supérieure de la plante et donc, son échaudage.

Conservation et dissémination

Formation de sclérotes
Formation de sclérotes

Sclerotinia sclerotiorum se conserve dans le sol. Un sol humide pendant une dizaine de jours accompagné de températures comprises entre 10 et 15°C provoque la germination des sclérotes qui produisent des apothécies qui, elles-mêmes libèrent des ascospores.

Ensuite un climat humide et des températures comprises entre 16 et 22°C provoquent l’infection des pétales par les ascospores. Puis, lorsque les pétales tombent, ils infectent les feuilles sur leur passage, à condition que le taux d’humidité soit suffisant.

Comme tous les champignons, l’humidité est un facteur clé pour le développement de la pourriture blanche. Attention donc au période de pluie surtout si ces dernières sont prolongées.

Lutte

Lésions nécrotiques sur feuilles
Lésions nécrotiques sur feuilles

La base de la lutte contre Sclérotinia est la prévention. La rotation des cultures, par exemple, est un moyen efficace de limiter le nombre de sclérotes dans le sol, à condition de choisir une plante qui ne soit pas plante-hôte du champignon. Ensuite, la bonne gestion des adventices est indispensable, elle permet d’éliminer les plantes-hôtes qui pourraient contribuer à la dissémination de Sclérotinia.

Si la parcelle comporte un risque de contamination élevé, il faut procéder à un traitement chimique préventif. Le fongicide doit être appliqué entre le début de la floraison et le début de la chute des pétales. Les matières actives efficaces en prévention de la pourriture blanche du colza sont les triazoles, strobilurines et carboxamides. Le traitement préventif permet de protéger les feuilles contre l’infection. Notez qu’il n’existe pas de moyen de lutte curatif.

Avec Dr. Ir. Abdelghani Nabloussi, CRRA-Meknès
[wpproads id="24734" center="1"]

Regardez aussi

La diversité agricole de Béni Mellal-Khénifra

La diversité agricole de Béni Mellal-Khénifra

L’agriculture dans la région de Béni Mellal-Khénifra. La région de Béni Mellal-Khénifra contribue fortement à …