Accueil / Actualités / Actu Maroc / Casablanca : La cochenille du cactus mobilise les autorités sanitaires

Casablanca : La cochenille du cactus mobilise les autorités sanitaires

Après la menthe, les autorités sanitaires s’inquiètent pour la figue de barbarie.

Après la menthe, c’est au tour de la figue de barbarie de mobiliser les autorités sanitaires. Le parasite de la cochenille de cactus touche à nouveau les plantations marocaines.

Dans son édition du vendredi 21 juin, le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, indique que les autorités casablancaises ont mis, cette fois, les figues de barbarie dans le viseur, après le scandale de la menthe toxique.

“Les autorités de la ville de Casablanca n’accepteront aucune figue de barbarie au marché de gros, si celle-ci dénote d’une présence de cochenille du cactus”, fait savoir le média casablancais.

Depuis quelques années déjà, la cochenille prolifère à une vitesse inquiétante sur les raquettes des cactus, indique le360.ma. Ce parasite est parfois visible à l’œil nu sous forme de traces d’humidité grisâtres. Il se développe sur les raquettes des cactus et produit, lorsqu’il est écrasé, un liquide rouge nommé carmin, tantôt parasite embêtant, tantôt colorant naturel pour l’industrie alimentaire, pharmaceutique et cosmétique.

Notons que l’ONSSA lance une campagne annuelle de sensibilisation auprès des agriculteurs, afin de leur apprendre à lutter contre ce parasite. Parmi les mesures de prévention, on note l’arrachage et l’enfouissement des raquettes infestées afin d’éviter la propagation de la cochenille. Auquel cas, la plante pourrait dépérir.

Par ailleurs, un atelier de restitution des travaux du projet FAO, Assistance d’urgence pour le contrôle et la lutte contre la cochenille du cactus au Maroc, avait été lancé en janvier dernier. En collaboration avec l’ONSSA, cet atelier vise à établir un bilan des activités et des perspectives dans ce domaine.

 

Regardez aussi

Akhannouch visite plusieurs projets agricoles à Taza

Akhannouch visite plusieurs projets agricoles à Taza en marge des journées « Gouts et saveurs de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *