Accueil / Actualités / Actu Maroc / CMC : un numéro spécial portant sur l’Agriculture

CMC : un numéro spécial portant sur l’Agriculture

Le CMC pointe du doigt les disparités entre monde rural et monde urbain.

La dernière publication mensuelle du Centre Marocain de Conjoncture,  « Maroc Conjoncture » n° 309, a été spécialement dédiée à l’agriculture et plus précisément au thème suivant : «Quels enjeux pour l’économie marocaine ?».

Les experts du CMC ont tout d’abord rappelé l’existence de grandes disparités entre le monde rural et le monde urbain, à l’international comme à l’échelle nationale. En effet, Dans la plupart des régions dans le monde, les taux de pauvreté des zones rurales demeurent largement supérieurs à ceux des zones urbaines.

Dans ce sens, le Fonds international de développement agricole (FIDA) avait appelé , dans son rapport sur le développement rural de 2016, à une “transformation rurale inclusive”, un processus à travers lequel l’amélioration de la productivité agricole, l’augmentation des excédents commercialisables, l’élargissement des possibilités d’emploi en dehors des exploitations agricoles, un meilleur accès aux services et aux infrastructures, ainsi que la capacité à influencer les politiques conduiront à l’amélioration des moyens de subsistance en milieu rural et à une croissance inclusive.

Les analystes du CMC ont également mis le point sur les déficits persistants sur le plan économique et social dans le monde rural. Que ce soit au plan de l’éducation, de la santé, de l’habitat ou encore des infrastructures de base, tous les indicateurs spécifiques au monde rural sont en retrait par rapport à leur équivalent dans le monde urbain. Ils ont donc appelé les responsables à agir pour mettre fin à l’extrême pauvreté, renforcer le partage de la prospérité et nourrir une population de plus en plus importante.

Selon les experts du CMC, le Le Plan Maroc Vert (PMV) a permis de confirmer que l’agriculture peut être un levier performant de la croissance économique. Toutefois, les insuffisances dans la mobilisation du potentiel de compétitivité demandent à être comblées s’agissant, particulièrement, de l’édification d’une offre de services logistiques performante, pour une meilleure organisation et optimisation des flux de production et de commercialisation.

Une démarche qui s’impose de plus en plus, pour marquer une inflexion vers la génération de plus de synergies entre les différents acteurs et en faveur de la consolidation des chaînes de valeur compétitives, répondant aux exigences des marchés tant nationaux qu’internationaux. Cela passe par la genèse d’un écosystème agricole et agro-industrielle qui conduit à meilleure valorisation des filières d’Agro business.

Les analystes du CMC ont conclu en rappelant l’importance économique du secteur agricole au Maroc et ses ramifications dans le tissu social. Il demeure,e n effet, le pilier central de l’économie marocaine et la base fondamentale de tout modèle visant un développement durable du pays. Avec toutes ses filières de la céréaliculture à la pêche en passant par l’arboriculture et l’élevage, le poids de l’agriculture transparaît à travers la population qu’il touche d’une manière directe, celle du monde rural avec ses 13,5 millions d’habitants soit 40% de la population totale du Maroc.

Regardez aussi

Le marché des ovins à l’approche de l’Aid Al Adha

AID al Adha : Les préparatifs se poursuivent

AID al Adha : Les préparatifs se poursuivent pour que la fête du sacrifice se déroule …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *