Accueil / Actualités / Actu Maroc / Chtouka Ait Baha : Dispositifs pour une meilleure gestion de la transhumance pastorale
paturage

Chtouka Ait Baha : Dispositifs pour une meilleure gestion de la transhumance pastorale

Présentation des mesures prises pour une meilleure gestion et encadrement de la transhumance pastorale lors d’une réunion à la préfecture de Chtouka Ait Baha.

Le Comité régional des parcours pastoraux a tenu, lundi au siège de la préfecture de Chtouka Ait Baha, une réunion consacrée notamment à l’examen du phénomène de la transhumance pastorale et des différentes mesures légales prises pour garantir une meilleure gestion de ce secteur, plus particulièrement au niveau de la sensibilisation et de l’intervention préventive.

Cette réunion intervient en application des orientations issues du Comité central mixte entre le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, relatives à la mise en œuvre des dispositions de la loi 113-13 sur la transhumance pastorale, la gestion et l’aménagement des espaces pastoraux et des pâturages forestiers, indique un communiqué de la Préfecture de Chtouka Ait Baha.

L’accent a été mis, à cette occasion, sur les moyens appropriés pour une meilleure gestion de cette activité pastorale traditionnelle dans le domaine de compétence territoriale de la préfecture, indique la même source, précisant que cela doit se faire dans le respect des sources de vie de la population locale, tout en évitant toute atteinte à ses intérêts et sa stabilité et en garantissant la continuité de cette activité autorisée.

Au menu de cette rencontre, ont été abordées les différentes mesures mises en place sur le territoire de la province de Chtouka Ait Baha de la part des intervenants, ainsi que l’activation du rôle des comités régionaux dans l’encadrement de la transhumance des éleveurs nomades et dans la préservation des intérêts de la population des régions concernées.

La réunion s’est conclue sur un appel adressé à l’ensemble des services pour davantage de coordination des actions des commissions locales, de sensibilisation et de prévention, et la mobilisation de tous les mécanismes accompagnant la mise en œuvre des dispositions de la loi régissant ce domaine.

Regardez aussi

La DEPF publie une étude sur les enjeux et les perspectives de développement du secteur agricole marocain

La Direction des Etudes et des Prévisions Financières (DEPF) a publié récemment une étude approfondie sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *