Accueil / Actualités / Actu Maroc / Chtouka: Akhannouch veut une usine de dessalement d’eau de mer
Chtouka Ait Baha: Akhannouch veut une usine de dessalement d'eau de mer pour sauver l'agriculture

Chtouka: Akhannouch veut une usine de dessalement d’eau de mer

Aziz Akhannouch,  veut sauver l’agriculture à Chtouka Ait Baha.

L’objectif est tout simplement de «sauver l’agriculture dans la province» de Chtouka Ait Baha. Le mot est lancé, il s’agit d’un plan de sauvetage nécessaire.

La région Souss-Massa-Drâa connue pour être LA région agricole du royaume, souffre d’un manque d’eau récurrent et  d’une nappe phréatique surexploitée qui atteint ses limites. Les professionnels s’alarment depuis des années sur la situation et le manque d’eau, ils trouveront peut être une réponse à leurs appels répétés.

Le ministère a donc décidé de franchir le cap, l’usine de dessalement aura une capacité de production journalière de 167 000 m3 et permettra l’irrigation de 13 600 hectares. La réalisation de cette infrastructure, qui sera réalisée via un partenariat public-privé permettra la préservation des ressources de la nappe phréatique dans la région, assure M. Akhannouch.

Néanmoins tout n’est pas aussi beau chez les agriculteurs du Souss, puisque beaucoup dans la région critiquent ce projet et les conséquences qu’il peut engendrer. A Taghazout par exemple, destination mondiale pour l’apprentissage du surf, les associations craignent la destruction de l’écosystème économique autour du site de la station de dessalement future et les conséquences écologiques sur l’environnement.

Habitants de la région, Comment percevez vous cette usine de dessalement? Opportunitée ou menace pour la région?

Regardez aussi

Oriental : Débat autour de la promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural

La promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural en débat à l’Oriental. La promotion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *