Accueil / Actualités / Actu Maroc / Centrale Danone ouvre le dialogue pour mettre fin au boycott

Centrale Danone ouvre le dialogue pour mettre fin au boycott

Centrale Danone: Une campagne de consultation a été lancée dans 5 villes du Maroc pour mettre fin à son boycott.

Centrale Danone a lancé depuis le 31 juillet une campagne de consultation avec toutes les parties prenantes du lait frais pasteurisé Centrale afin de trouver des solutions pour mettre fin au boycott.

La campagne est baptisée « Ntwaslo w Nwaslo » (« Dialoguons pour aller de l’avant »). Elle se poursuivra jusqu’au 15 août et prévoit différentes actions sur le terrain et sur le Net.

L’entreprise a mobilisé 1.000 de ses salariés qui « iront sur le terrain à la rencontre des consommateurs et des épiciers pour les écouter et discuter avec eux pour faire remonter leurs propositions ».

Cinq consultations publiques sont prévues durant les 10 prochains jours. La première réunion, ouverte au public, s’est tenue le 1eraoût à partir de 17 heures, au Théâtre royal de Marrakech.

Les quatre autres réunions sont prévues le 3 août à Casablanca, le 5 août à Tanger, le 7 août à Meknès, et le 9 août à Rabat ou Kénitra ou Agadir – le choix de la dernière ville devant être soumis au vote.

Par ailleurs, une plateforme dédiée a été mise en ligne dans le but d’« expliquer la démarche, synthétiser les échanges et donner la possibilité à tous ceux qui veulent participer et s’exprimer sur les propositions mises en débat ». « Les propositions retenues seront ensuite étudiées pour annoncer le nouveau modèle du lait frais pasteurisé Centrale à la rentrée », souligne l’entreprise.

Comme annoncé par son PDG Emmanuel Faber en juin dernier, l’objectif est de trouver un prix « juste et équitable » pour son lait frais qui fait l’objet d’un boycott depuis avril. Il déclare aussi avoir trouvé « la personne » qui sera chargée d’organiser la consultation à laquelle il s’est engagé.

« Durant ces dernières semaines, Centrale Danone a reçu beaucoup de questions, notamment sur les réseaux sociaux, autour de ce qu’elle fait pour répondre aux attentes exprimées sur le prix, sur la qualité, sur la transparence, et bien d’autres sujets. L’entreprise a décidé d’approfondir cette démarche pour écouter toutes ses parties prenantes (consommateurs, épiciers, éleveurs, fournisseurs, etc.), mieux connaître leurs besoins et traduire ensemble les engagements pris de manière concrète pour trouver, entre autres, le prix juste et équitable, pour tout le monde, du lait frais pasteurisé », détaille l’entreprise dans son communiqué.

 

Avec TelQuel

Regardez aussi

Aid Al Adha 1439 : Une offre couvrant largement la demande

Aid Al Adha 1439 : L’offre en animaux dépasse largement la demande de plus de 48%. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *