Accueil / Actualités / Actu Maroc / Une campagne sucrière très satisfaisante dans le Ghrab
newsletter agrimaroc.ma
Une campagne sucrière très satisfaisante dans le Ghrab

Une campagne sucrière très satisfaisante dans le Ghrab

Bilan de la campagne agricole 2016-2017 des cultures sucrières dans le Ghrab.

Le Comité Technique Régional des Cultures Sucrières du Gharb (CTRS) a tenu le mardi 18 juillet 2017 une réunion pour présenter le bilan de la campagne sucrière bouclée en ce mois.

Le périmètre du Gharb a connu au cours de cette campagne une pluviométrie moyenne de 459 mm et bien répartie, enregistrant une augmentation de 92% par rapport à la campagne précédente et permettant ainsi d’améliorer le taux de remplissage des barrages et les disponibilités en eau d’irrigation. Ces conditions climatiques favorables ont permis de mettre en valeur tous les efforts déployés par les agriculteurs, les sucreries et l’engagement permanent et constant du Département de l’Agriculture pour la réalisation des objectifs tracés dans le cadre du Contrat-programme. A ce titre, le périmètre a totalisé une production de 1,04 million de tonnes de cultures sucrières au titre de la campagne 2016/2017, contre 992 300 tonnes lors de la campagne précédente, soit une augmentation de 4,8%.

Canne à sucre

La campagne de plantation de la canne à sucre automne 2016 a démarré précocement (le 20 août 2016) et la superficie des nouvelles plantations a été de 1 350 ha. Ces plantations ont connu un bon état végétatif particulièrement pour les plantations précoces et ce, grâce aux efforts conjugués de tous les partenaires (Sucreries « SURAC », Office Régional de Mise en Valeur Agricole (ORMVA) du Gharb et l’Association des Producteurs des Plantes Sucrières du Gharb « APPSG »), pour la sensibilisation des agriculteurs.  La superficie totale sous canne pour la campagne en cours a atteint 8 500 ha  (y compris les nouvelles plantations 2016).

En outre, conformément aux décisions prises par le (CTRS), le démarrage de la réception de canne au niveau des usines a également eu lieu précocement (le 13 janvier 2017). La campagne d’usinage de la canne à sucre s’est déroulée dans des conditions normales et sans incidents notables, à l’exception de quelques arrêts enregistrés au niveau des usines Kcibia et Machraâ Bel Ksiri,  suite aux précipitations de janvier, février et mars 2017. La fin de la campagne d’usinage a eu lieu le 23 juin 2017 et la production totale réalisée a été de 416 600 T  pour une superficie récoltée de 6 500 ha, soit un rendement moyen de 64,2 T/ha contre 64,61 T/ha la campagne précédente.

Betterave à sucre

Quant à la  betterave sucrière, la campagne a démarré précocement (le 28 septembre 2016) et a été caractérisée par la réalisation d’une superficie de semis de 12 200 ha. Les conditions climatiques qui ont régné au cours de cette campagne, ont permis l’installation précoce de la betterave et la réalisation des travaux d’entretien et de traitement phytosanitaire dans des conditions favorables, conduisant ainsi à un bon développement végétatif de la plante et à la réussite d’un bon peuplement.

La campagne d’usinage de la betterave à sucre a débuté précocement (le 19 avril 2017) et une partie de la production du Gharb a été transférée à la sucrerie de Ksar El Kébir. La campagne d’usinage a pris fin le 10 juillet 2017. La production totale réalisée au cours de cette campagne a été de 622 500 T pour une superficie récoltée de 11 500 ha, soit un rendement moyen de 54 T/ha, contre 53,8 T/ha la campagne précédente.

Une campagne très satisfaisante

Ces performances enregistrées ont été rendues possibles grâce aux efforts conjugués de tous les intervenants de la filière et aux mesures incitatives et d’accompagnement prises pour le développement des cultures sucrières dans le périmètre du Gharb, tels que l’aide de l’État aux nouvelles plantations de la canne à sucre (6 000 dhs/ha), la poursuite de la mise en œuvre de la convention conclue entre le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et la Fédération  Interprofessionnelle Marocaine de Sucre « FIMASUCRE » en juillet 2015, portant sur la mise à niveau  à la filière de  la canne à sucre et les subventions de l’Etat pour le développement de la mécanisation et de l’irrigation localisée dans le cadre du Fonds de Développement Agricole.

A signaler dans ce sens que les semis de betterave à sucre se font à 100% mécaniquement et en semences monogermes et que le taux de récolte mécanique de la canne à sucre et de la betterave à sucre est en nette progression, atteignant respectivement 36% et 15% de la production récoltée.

En ce qui concerne la prochaine campagne 2017-2018, le Comité Technique Régional des Cultures Sucrières du Gharb, conformément aux objectifs fixés par le Contrat-programme et tenant compte des disponibilités en eau d’irrigation, a arrêté un programme de 3 500 ha de nouvelles plantations de canne à sucre en automne 2017 et 14 500 ha de betterave à sucre.

Regardez aussi

Attention à la mouche des agrumes à cette période de l’année

Attention à la mouche des agrumes à cette période de l’année

La mouche méditerranéenne des agrumes met en danger la production de mandarines à Sidi Allal …

Chargement...