Accueil / Technique / Cahier Technique / Blé: Choix variétal en fonction de la zone climatique
Blé: Choix variétal en fonction de la zone climatique

Blé: Choix variétal en fonction de la zone climatique

Choisir sa variété de blé en fonction de la zone pédo-climatique.

En plus d’une faible utilisation des semences sélectionnées dans la céréaliculture au Maroc, les agriculteurs sont peu informés des caractéristiques de chaque variété de blé. Ils se penchent donc sur les semences qu’ils connaissent alors que le choix variétal, lorsqu’il est adapté aux caractéristiques pédo-climatiques de la région, permet d’optimiser la production.

Semence de blé
Semence de blé

Même si l’utilisation des semences sélectionnées s’est fortement accrue ces dernières années, elle reste faible. Dans la céréaliculture, elle représente environ 1,3 million de quintaux soit environ 20% des cultures. La réticence des agriculteurs à utiliser des semences certifiées vient du prix mais aussi d’un manque de distribution et de communication. En effet, dans beaucoup de magasins d’intrants, qui ne sont pas toujours très bien approvisionnés, seules quelques variétés certifiées sont en vente. Lorsqu’il ne trouve pas la variété qu’il souhaite cultiver parmi les semences sélectionnées, le céréaliculteur préfère alors se tourner vers une variété traditionnelle dont il connait les qualités.

Pourtant, le plus important dans le choix variétal du blé, c’est de sélectionner une variété dont les propriétés sont adaptées aux conditions pédo-climatiques de la région. De ce fait, les risques de maladies sont moindres et la production sera plus fructueuse.

Choix variétal du blé en fonction de la région

Le choix variétal est axé autour de plusieurs critères qui doivent répondre aux exigences pédo-climatiques de la région de culture. Le choix devra donc se faire en fonction de : la productivité, la qualité, la précocité, la résistance à la verse, la résistance aux variations de températures et la résistance aux divers maladies et ravageurs.

La qualité est sans doute l’un des critères les plus importants. En effet, elle doit correspondre aux attentes du marché sinon la production n’attirera pas les acheteurs (meuniers).

Quelque soit la région où est cultivé le blé, il est préférable que la variété soit résistante à la rouille, à l’helminthosporiose et à la septoriose et aussi tolérante à la fusariose. Ces maladies touchent l’ensemble du patrimoine blé au Maroc.

Zones humides

Les zones humides comprennent le Nord Ouest du Royaume et les périmètres irrigués du Nord. Dans ce genre de région, il faut choisir une variété de blé semi-tardif. Il doit être résistant à la verse c’est-à-dire de hauteur moyenne voir basse. Avec une variété qui répond à ces critères, la production sera optimale.

Zones montagneuses

Les variétés cultivées en zone montagneuse doivent être « polyvalentes » car les conditions météorologiques peuvent varier du tout au tout. Il est donc préférable de sélectionner une variété tolérante aux variations de température : forte chaleur, sécheresse et gel. Comme pour les zones humides, il faut un blé semi-tardif et résistant à la verse (d’une hauteur moyenne).

Zone subhumide

Les zones subhumides sont celles dotées d’un climat mi-aride, mi-humide selon la saison. Dans ces régions, les céréaliculteurs peuvent choisir du blé précoce. En raison des variations de climat, le blé doit être tolérant aux fortes chaleurs, à la sécheresse et au gel. En plus des maladies citées précédemment, le blé des zones subhumides doit être résistant à la cécidomyie, ravageur qui pond ses larves dans les épis. Le blé doit présenter une bonne qualité de graine et un bon taux de rendement car les conditions sont favorables à la culture.

Zones arides et semi-arides

Les régions arides ou semi-arides peuvent cultiver un blé précoce. Ce dernier doit être résistant à la cécidomyie. En raison des conditions climatiques et hygrométriques ardues, la variété doit être tolérante à la sécheresse et aux fortes températures.

Périmètres irrigués des régions du Sud

Le blé cultivé dans les périmètres irrigués du Sud doit présenter une bonne qualité de grain afin de ne pas être touché par le mitadinage, un accident physiologique fréquent, qui altère les grains. Il doit avoir une période de maturation moyenne, ni tardif, ni trop précoce. Une résistance à la cécidomyie est préférable. Evidemment, dans les périmètres du Sud, la variété sélectionnée doit être résistante aux fortes chaleurs.

blé

Avec Arvalis.infos.fr et Agriculture du Maghreb

Regardez aussi

Courges et courgettes: Les maladies non-parasitaires sur fruit

Courges et courgettes: Les maladies non-parasitaires sur fruit

Les maladies non-parasitaires des courges et courgettes sur fruit. Il existe de nombreux virus et …