Accueil / Actualités / Actu internationales / La biodiversité pour lutter contre la faim dans le monde

La biodiversité pour lutter contre la faim dans le monde

La conservation  de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture jouent un rôle prépondérant dans la lutte contre la faim.

La biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture inclut les composantes de la biodiversité qui sont essentielles à l’alimentation des populations humaines et à l’amélioration de leur qualité de vie. Il s’agit notamment de la variété et de la variabilité des écosystèmes, des animaux, des végétaux et des micro-organismes aux niveaux génétique, spécifique et écosystémique, qui sont nécessaires à la préservation de la vie humaine ainsi que des fonctions clés des écosystèmes.

Cette diversité est le résultat de milliers d’années d’activités d’agriculteurs et d’éleveurs, d’utilisation des terres et des forêts, de pratiques halieutiques et aquacoles ainsi que de millions d’années de sélection naturelle. Les populations humaines vivent principalement dans des régions où les cultures vivrières et la nature coexistent.

Le nombre important et toujours croissant de personnes souffrant de la sous-alimentation et de la malnutrition dans le monde, la perspective de l’aggravation des inégalités, les difficultés d’accès aux denrées alimentaires pour les populations les plus vulnérables, la disponibilité moindre des ressources naturelles et les incertitudes liées au changement climatique sont quelques-uns des principaux défis que doit relever la FAO dans le cadre de ses travaux sur la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture.
Selon les prévisions, les pays en développement connaîtront, dans certaines zones, un recul de la productivité agricole de 20 à 40 pour cent imputable aux effets du changement climatique. Les ressources naturelles pourraient ainsi subir des pressions.

La conservation et l’utilisation durable de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture jouent un rôle prépondérant dans la lutte contre la faim en garantissant la durabilité environnementale tout en permettant l’accroissement de la production alimentaire et agricole. En effet, il est impératif d’exploiter les ressources sans compromettre le capital naturel, y compris la biodiversité et les services écosystémiques, et de tirer parti des processus biologiques.

Pour relever tous ces défis et balayer toutes ces incertitudes, il est nécessaire de préserver et d’utiliser de façon durable un important réservoir de diversité génétique et spécifique. Cette diversité permettra ainsi de préserver et de réhabiliter les écosystèmes productifs afin de fournir aux générations futures des produits alimentaires et agricoles en abondance.

Regardez aussi

Aviculture: Le Ghana s’intéresse à l’expérience marocaine

Le Ghana souhaite profiter de l’expérience marocaine dans le secteur avicole. Le ministre ghanéen de …