Accueil / Machinisme / Une betterave connectée pour tester l’arrachage
Une betterave connectée pour tester l’arrachage

Une betterave connectée pour tester l’arrachage

Une betterave connectée permet de tester les réglages de l’arracheuse mécanique.

Une entreprise expérimente une nouvelle technologie : une betterave connectée qui permet de tester les réglages de l’arracheuse mécanique.

Une betterave connectée : si cette invention paraît insolite, elle pourrait être très utile aux exploitants de betterave sucrière. Imaginée par la société Tereos, cette nouvelle technologie en cours d’expérimentation, permettra de tester et d’affiner les réglages des arracheuses pour une meilleure qualité de récolte.

Comment ça marche ?

L’objet connecté est déposé dans le champ en condition réelle d’arrachage. Ensuite, il est récolté par la machine dans laquelle il va suivre le même parcours qu’une betterave classique : il passera dans les turbines, la trémie et la mise en silo.

Grâce à des détecteurs de choc, tout le trajet est enregistré puis retransmis sous forme de graphique en direct sur une tablette. Le graphique permet d’évaluer l’intensité des chocs qu’a subit la betterave au cours de l’arrachage. Avec ces données, l’agriculteur pourra affiner les réglages de la machine, explique le magazine actu.fr.

Selon Stéphane Decouvelaere, responsable nouvelles technologies agricoles chez Tereos :  « Un réglage dit de conservation permet de réduire de moitié le pourcentage de betteraves blessées par rapport à un réglage classique. Le travail que nous menons sur la betterave connectée, associé à celui de la pomme de terre connectée nous permettra d’affiner encore davantage les conseils en arrachage destinés aux agriculteurs ».

Regardez aussi

Massey Fergusson lance le MF300 en Afrique et Moyen-Orient

Machinisme: Relance grâce à une bonne campagne agricole

Machinisme: un secteur en relance à la faveur d’une bonne campagne agricole. Meknès  –  Le …