Accueil / Actualités / Actu Maroc / Beni Mellal : Plus de 5,6 MMDH d’investissements dans le cadre du PMV

Beni Mellal : Plus de 5,6 MMDH d’investissements dans le cadre du PMV

Beni Mellal : Plus de 5,6 MMDH d’investissements dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Le nombre des projets réalisés depuis le lancement il y a dix ans du Plan Maroc Vert (PMV) dans la région de Béni Mellal-Khénifra se chiffre à 88 projets réalisés pour un coût d’environ 5,6 milliards de dirhams, ayant bénéficié à pas moins de 89 000 cultivateurs, selon un rapport de la Direction régionale d’agriculture dans ladite région.

De même source, on apprend que le secteur agricole a enregistré un formidable bond en avant grâce à la mise en œuvre du Plan Agricole Régional (PAR), notamment sur le plan de l’étendue en nette augmentation des superficies dédiées aux arbres fruitiers, l’économie en eau grâce aux dernières techniques en la matière ainsi que la valorisation de diverses autres cultures.

Concernant la filière betteravière, la saison écoulée a été exceptionnelle avec des récoltes record, plus de 1 million de tonnes avec un rendement de 78 tonnes à l’hectare, et ce, grâce aux mesures prises, notamment la généralisation des semences sélectionnées, la mécanisation de l’opération de culture et de récolte, ainsi que l’accompagnement des betteraviers.

Selon toujours ce même rapport, l’effet positif du plan agricole régional a été aussi enregistré dans le secteur agrumicole, avec des superficies cultivées qui ont dépassé de 19% les prévisions pour l’année 2020. Au total, 19 226 hectares dont 16 680 irriguées et une production attendue qui s’élèverait à 499 000 tonnes lors de la saison en cours.

S’agissant de la valorisation du produit, on note la création de deux nouvelles unités de stockage et d’emballage d’une capacité de plus de 40 000 tonnes chacune. Dans la filière oléicole, le rapport indique que les prévisions fixées pour 2020 sont d’ores et déjà atteintes au niveau de la superficie cultivée, estimant la production lors de cette saison à près de 240 000 tonnes dans la région de Béni Mellal-Khénifra.

Toujours sur le plan de la valorisation du produit, le rapport fait état de la création de 12 nouvelles unités modernes de trituration d’huile d’olive d’une capacité de 740 tonnes par jour.

Dans une déclaration, le directeur régional de l’agriculture, Hssain Rahaoui fait savoir que la mise en œuvre du plan agricole régional a permis d’augmenter de 44 000 hectares la superficie réservée aux arbres fruitiers dans la région et aussi la création de 46 nouvelles unités de valorisation des produits agricoles ainsi que la construction et la réparation de canaux d’irrigation sur une longueur de 322 kilomètres, outre l’amélioration de la gestion et de l’exploitation des pâturages (7 730 hectares) et la création de 31 nouveaux points d’eau.

Et de noter que le programme national d’économie d’eau d’irrigation (PNEEI) vise à reconvertir dans le Royaume une superficie de 555 000 hectares de terres irriguées en irrigation localisée. Ainsi, plusieurs mécanismes ont été adoptés par le PMV en vue d’atteindre les objectifs tracés dans le cadre du PNEEI, à travers notamment la modernisation des réseaux d’irrigation publique pour les adapter aux exigences de l’irrigation localisée, la distribution d’aides financières allant de 80 à 100 % du coût d’équipement en techniques d’irrigation localisée, outre la promotion de la sensibilisation agricole et hydrique et le renforcement des capacités des cadres agricoles et des agriculteurs.

Au niveau de la région de Béni Mellal-Khénifra, il a indiqué que ce programme a ciblé 88 000 hectares, soit 22% de l’objectif national, avant d’ajouter que la première phase de travaux pour la modernisation des réseaux d’irrigation publique a concerné jusque-là 10 235 hectares au profit de 565 agriculteurs alors que l’état d’avancement au niveau de la deuxième phase est aujourd’hui de l’ordre de 50% sur une superficie de 12 000 hectares, devant bénéficier à 2 926 cultivateurs.

Une troisième tranche s’ajoute à cela avec au programme une superficie de 12.400 hectares qui fait actuellement l’objet d’une étude de faisabilité , a-t-il annoncé, relevant que la mise en place de l’irrigation localisée a profité jusque-là à environ 43.000 hectares, soit 90 % de l’objectif fixé.

Rahaoui a également évoqué l’importance de l’agropole basée à Béni Mellal, l’un des grands projets structurants de la région Béni Mellal-Khénifra, dans la valorisation des produits agricoles, la promotion de l’attractivité de la région en matière d’investissements ainsi que la création de milliers de journées de travail.

Basé dans la commune rurale d’Ouled M’Barek, à 5 km de la ville de Beni Mellal, cet agropole s’étend sur une superficie de 208 hectares, proposant des lots de terrains industriels d’une superficie allant de 900 à 11 000 m2.

Ce projet a pour objectif de contribuer à drainer des investissements dans les filières agricoles et agro-alimentaires qui dépassent déjà 3 milliards Dirhams. L’agropole réalisé pour un investissement de 926 millions Dirhams, dispose de six pôles intégrés dédiés à l’industrie, au commerce, à la commercialisation, à la logistique, aux services ainsi qu’un qualipôle qui sera réalisé par le ministre de tutelle sur 2,63 hectares pour un investissement de 72,1 millions Dirhams.

La région de Béni Mellal-Khénifra s’étend sur 2,8 millions d’hectares dont 960.000 de superficie agricole utile (dont 205.000 hectares en irrigué et 700.000 de parcours). La région dispose d’un cheptel de 4,5 millions de têtes dont 2,9 millions d’ovins, 900.000 caprins et 400.000 bovins. Sa contribution au niveau national est de 28 % pour la semence sélectionnée des céréales, 26 % pour la betterave à sucre, 19 % pour les agrumes, 15 % pour l’olivier, 12 % pour le pommier 14 % pour le lait et 15 % pour les viandes rouges. De même, la région se distingue dans la production nationale par des filières spécifiques comme le sésame (95 %), le grenadier (45 %) ou encore le piment Niora (85 %).

La région de Béni Mellal-Khénifra dispose donc de nombreux atouts lui permettant de représenter 6,5 % du PIB national. Grâce en premier lieu à l’agriculture qui constitue l’essentiel de l’activité économique de la région avec, en prime, des ressources hydriques importantes et un climat favorable. Un secteur à fort potentiel qui est en cours de reconversion dans le cadre du Plan Maroc Vert. Pour se faire, la région a mis en place un Plan Agricole Régional qui vise à booster le développement des activités agricoles autour de trois axes principaux à savoir l’irrigation, la promotion du produit agricole et la valorisation des zones montagneuses.

Regardez aussi

4 000 ha de fruits rouges à Larache pour la campagne 2015-2016

Succès pour la neuvième édition du Festival de la fraise

Succès pour la neuvième édition du Festival de la fraise de Sidi Allal Tazi. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *