Accueil / Actualités / Actu internationales / L’Asie et l’Amérique du Nord s’intéressent aux produits marocains

L’Asie et l’Amérique du Nord s’intéressent aux produits marocains

Les acheteurs internationaux d’Asie et d’Amérique du Nord s’intéressent aux produits du terroir marocain.           

Le Maroc participe pour la 5e année consécutive au Salon International de l’Agriculture de Paris (SIAP), organisé du 25 février au 5 mars 2017. Un événement ou la présence du Maroc à la 54e édition du salon est même « remarquée ». Eclairage.

Salon de l'Agriculture: Le Maroc en force à Paris

La diversité de l’offre marocaine à Paris.

Représenté par 30 exposants de produits du terroir, dont 80% sont issus de coopératives agricoles et 20% du secteur privé, le Maroc se positionne avec une palette large de 200 produits du terroir comme un acteur majeur de ce Salon International de Paris.

Ainsi de l’avis général le pavillon marocain était l’un des plus attractif cette année, avec des produits uniques et faisant honneur au terroir marocain comme du safran, de l’huile d’olives et de l’huile d’argan, des dattes ou encore des câpres, de l’eau de rose ou du couscous. La diversité et la qualité des produits marocains étaient plébiscités par les visiteurs, le crédit en revient entre autres à l’équipe de l’Agence pour le Développement Agricole (ADA).

« L’objectif de cette participation est de mettre en avant la diversité et la compétitivité de l’offre marocaine en matière de produits agricoles notamment les produits du terroir » nous fait savoir Khadija Bendriss, Directrice du Développement et de la Commercialisation des Produits du Terroir à l’ADA.

L’Asie et l’Amérique du Nord intéressés par les productions du Maroc.

L’occasion bien sûr de consolider et renforcer la présence du Maroc sur le marché Européen mais également de s’ouvrir sur de nouveaux marchés: « plusieurs acheteurs étaient à la recherche de produits du terroir marocain notamment d’huile d’argan, d’olive et de safran, des acheteurs provenant de différents pays tels que le Japon, les Etats-Unis ou le Canada « .

Le Salon International de l’Agriculture de Paris reste donc une plateforme importante pour offrir des débouchés au niveau mondial et non plus européen aux produits marocains, une nécessité au vu des difficultés politiques existantes entre le Maroc et l’UE concernant le Sahara Marocain.

L’ADA, les DRA, l’ONSSA et l’EACCE accompagnent ce succès.

Hormis l’ADA il est à noter la collaboration effective des Directions Régionales de l’Agriculture (DRA) qui fixent des critères auxquelles doivent répondre les groupements, ou encore de l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) qui octroie l’agrément accréditant le produit ou encore de l’Etablissement Autonome de Contrôle de Coordination des Exportations (EACCE). Une collaboration maroco-marocaine efficace pour promouvoir le produit marocain sur le plan international et qui doit être salué.

Avant le départ pour Paris, les exposants ont même participé à plusieurs formations sur la production et la valorisation marketing autour de réunions de coaching « dans le but d’améliorer la qualité des produits et pour améliorer le packaging, car en marge de ce Salon il n’y a pas seulement la vente et l’exposition mais également plus de 300 rencontres B to B avec des acheteurs et des distributeurs internationaux » conclut Khadija Bendriss.

Résultat, le produit marocain attire toujours plus et le travail de l’ensemble des acteurs, à partir du producteur, doit permettre la croissance à l’international du « Made In Morocco ».

Regardez aussi

المغرب أول مصدر للفواكه والخضرلإسبانيا

Biougra: des employées d’une exploitation agricole agressées au couteau

Biougra: Un policier contraint d’utiliser son arme de service pour neutraliser un individu ayant mis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *